"Les entreprises ne se déplacent pas pour des interventions simples" : des agents municipaux réalisent des petits travaux chez les habitants dans le besoin

Depuis le début de l'année, la mairie de l'Isle d'Espagnac, en Charente, a lancé "l'Isle dépannage". Un service qui permet aux agents municipaux de venir effectuer, chez des personnes à mobilité réduite, des petites réparations.

Ce jeudi 18 avril, Nelly Pothin, retraitée, attendait impatiemment la visite d'un employé municipal. Et pour cause, l'agent vient réaliser chez elle des petits travaux de bricolage. Au programme de la journée, l'installation d'une nouvelle tringle à rideaux. "Si j'avais fait venir un artisan, ça m'aurait coûté trop cher pour moi, je ne touche que 880 euros de retraite", confie Nelly. "Et je ne peux pas le faire toute seule, la tringle est restée 14 ans comme ça, je n'arrivais pas à trouver quelqu'un et quand j'ai vu l'initiative sur le journal, j'ai sauté dessus".

"Ce sont des choses simples à réaliser"

Ce dispositif, intitulé l’Isle dépannage, est facturé dix euros de l’heure. Mais il n'est pas question, pour autant, de concurrencer les entreprises. Le service est donc limité à dix heures dans l’année, et la liste des tâches est bien définie. "Ce sont des choses simples, pas très techniques. C'est de la pose de tringle de rideaux, c'est accrocher un miroir, brancher une télévision ou un lave-vaisselle", explique Robin Venon, responsable du service bâtiment de la mairie de l’Isle d'Espagnac.

C'est des interventions tellement simples que les entreprises privées, ça ne les intéresse pas. Elles ont des chantiers plus importants à gérer. Pour ces personnes qui sont en demande, c'est difficile pour elle de trouver quelqu'un donc nous, on est là pour ça.

Robin Venon

Responsable du service bâtiment de la mairie de l’Isle d’Espagnac

Cette opération est destinée aux personnes âgées, fragiles, ou en situation de handicap. Tony est malvoyant, et aujourd’hui, il fait le point sur ses besoins. "Ça m'apporte beaucoup. Parfois, les planches de mon armoire tombent par terre parce qu'elle a été mal montée. La lumière n'est pas assez puissante pour moi donc ils vont me mettre une ampoule plus forte".

Un besoin des habitants

Pour bénéficier de ce service de dépannage, les demandes doivent être adressées au centre communal d’action sociale. "Lors de l'élaboration de notre projet municipal en 2020, on avait bien noté qu'il y avait un besoin pour une partie de la population d'une assistance, d'une aide pour des petits travaux que certaines personnes ne peuvent pas effectuer elles-mêmes à cause du vieillissement ou de la santé", raconte Michel Issard, maire (DVG) de l’Isle d’Espagnac. "Le projet s'adresse aux personnes qui ont plus de 65 ans, ou qui peuvent rencontrer des difficultés de mobilité, des fragilités particulières ou qui sont isolées au point de ne pas pouvoir faire appel à l'entourage familial ou amical. Pour une personne âgée, changer une ampoule, ça peut être insurmontable".

Les interventions sont assurées une fois par semaine par les agents municipaux et c'est une première dans le département.