La préfète s'invite sur les marchés d'Angoulême pour des contrôles surprises du port du masque

Des contrôles des gestes barrières ont été effectués sur les marchés d'Angoulême ce samedi matin, 21 novembre 2020. La préfète était accompagnée du maire de la ville pour vérifier si les mesures de l'Etat sont bien respectées.

© FTV
La préfète de Charente a choisi un jour d'affluence pour effectuer des contrôles inopinés sur les marchés d'Angoulême.
En ce samedi matin, Magali Debatte était accompagnée du maire de la ville mais aussi de policiers municipaux et nationaux, pour vérifier que les gestes barrières étaient bien respectés par les citoyens.

"L'opération consistait à nous assurer que le port du masque est bien respecté en Charente, si cela n'était pas le cas, nous n'hésiterions pas à sanctionner les contrevenants", a averti Magali Debatte, la préfète de Charente qui n'a pas annoncé de relâchement de ces mesures dans les prochaines semaines.

 

Je ne pense pas qu'il y aura des assouplissements de mesures sur les gestes barrières. Tant que nous n'aurons pas trouvé de médicaments ou de vaccin pour prévenir la propagation du virus, les gestes barrières seront toujours obligatoires surtout dans des lieux confinés ou des lieux où il y a des rassemblements.  

Magali Debatte, préfète de la Charente 
 

Le maire d'Angoulême, qui en mars, avait milité pour l'ouverture des marchés et plus récemment, pour celle des commerces de proximité, a souhaité montrer, au cours de cette opération, que les professionnels sont responsables face l'épidémie.

Notre volonté, c'est de montrer qu'il doit y avoir un climat de confiance entre les professionnels et les autorités pour que les futures annonces puissent permettre la réouverture de nombreux commerçants,

Xavier Bonnefont Maire d'Angoulême

La préfète était accompagné de policiers municipaux et nationaux.
La préfète était accompagné de policiers municipaux et nationaux. © FTV

Les commerçants estiment quant à eux, que ces mesures commencent à être comprises et appliquées. "On a nos collègues cuisiniers qui sont à l'arrêt et on aimerait surtout ne pas vivre ce qu'ils vivent. C'est un moteur pour nous de mettre tout en oeuvre pour qu'on puisse continuer à travailler" a observé ce samedi, Laurent Ody, commerçant des halles, Maison Lapierre-Ody.
Une opération de contrôle a aussi été diligentée sur deux autres marchés d'Angoulême situés dans le quartier de Saint Cybard et sur la place Victor Hugo.
 

Je ne pense pas qu'il y aura des assouplissements de mesures sur les gestes barrières. Tant que nous n'aurons pas trouvé de médicaments ou de vaccin pour prévenir la propagation du virus, les gestes barrières seront toujours obligatoires surtout dans des lieux confinés ou des lieux où il y a des rassemblements.

Magali Debatte, préfète de la Charente 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société