Rencontre avec Louis Segré, créateur de vélos en bambou en Charente limousine

Louis Segré fabrique des vélos avec des cadres en bambou dans son atelier situé à Saint-Maurice-des-Lions en Charente. Chaque modèle est une pièce unique conçue en concertation avec le client. 

© France Télévisions
Un plancher patiné par le temps, le ronronnement d’un poêle à bois, l'atelier de Louis Segré, installé à Saint-Maurice-des-Lions, a des allures d'antan.
Pourtant ce Charentais fabrique des vélos dans l'air du temps, des pièces uniques en bois de bambou qu'il sculpte, assemble et vernit méticuleusement.

Une fabrication sur mesure 

Ces vélos élégants, nés de l'alliance de différents matériaux, sont conçus suite à des échanges avec les clients. La façon de pratiquer du cycliste est intégrée dans le projet de fabrication.
"Un cadre en bambou, c'est beaucoup de réflexions et de temps de travail, les tubes principaux sont fabriqués en bambou, les jonctions sont en aluminium. Je peux aussi utiliser de la fibre de carbone, je travaille aussi avec de la fibre de lin, c'est un assemblage de fibres et des résines", s'enthousiasme Louis Sergé.

L'atelier des cycles Gamory a mis au point cinq modèles différents. Son créateur se félicite de ne pas avoir recours à la délocalisation. "Les bambous proviennent de bambouseraies françaises, tout comme les résines, la fibre de lin et la majorité des pièces de liaisons", assure Louis Sergé.
Chaque vélo est une pièce unique.
Chaque vélo est une pièce unique. © France Télévisions

Cette matière première naturelle que Louis Segré achète chez des fournisseurs spécialisés, fait que chaque vélo est unique. Il tient à concilier l'élégance, le confort et la résistance des vélos.

Quand on fabrique un vélo en acier, on prend des tubes en acier parfaitement droits, si on regarde le bambou ici, il n'est pas vraiment droit, il a des noeuds, c'est ce qui permet de faire des pièces uniques, on peut gommer les imperfections du bambou ou les mettre en valeur.

Louis Segré

 
© France Télévisions
Cette fabrication sur mesure a un coût. Le prix de ces vélos est de 500 à 1 000 euros de plus qu'un vélo classique, de gamme équivalente. 
La dernière production de Louis Segré est un vélo électrique. Il est équipé d'un moteur pédalier et doté d'une fourche bambou en cours d'homologation.

Reportage de Jérôme Debeouf et Christophe Guinot
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement