Au marché des producteurs de Jarnac, la truffe noire se vend 600 euros le kilo

durée de la vidéo : 00h01mn58s
Marché des producteurs de Jarnac, vente de truffes, produit star des fêtes de fin d'année ©France télévisions

Depuis 20 ans, le marché des producteurs de Jarnac (Charente) est le rendez-vous des passionnés de truffes du département. Lancé le 3 décembre, ce marché réservé aux particuliers ouvre ses portes aux visiteurs tous les dimanches, de 9h à 12h. Pour un kilo de truffes noires, il faut compter en moyenne 600 €.

Le coup d’envoi de la saison des truffes est donné. Ce dimanche 3 décembre, les gourmands sont de retour au marché des producteurs de truffes de Jarnac (Charente), l’un des plus réputés de la région, qui fête son vingtième anniversaire. Philippe Brunet, trufficulteur, présente ses produits aux curieux : "Quand on refait la coupe, vous voyez, c’est plus noir quand même", explique le spécialiste, tout en manipulant ses produits. “Ça sent bon !”, s’enthousiasme une cliente. Une fois la truffe incisée ou plutôt canifée, place au verdict. “Donc là, on a des truffes qui sont immatures, qui sont trop blanches. Et là, une truffe qui est arrivée à maturité, a tous ses vaisseaux et un très bon parfum."

15 % de la production est commercialisable

C’est cette sélection exigeante qui fait la renommée du marché de Jarnac, depuis 20 ans. Le marché, réservé aux particuliers, sera ouvert tous les dimanches, de 9h à 12h, jusqu’au 21 janvier 2024, puis du 28 janvier au 25 février 2024. En ce début de saison, seuls 15 % de ces précieux champignons sont commercialisables. “On va dire que le premier passage dans la truffière, on nettoie la truffière, on nettoie les immatures, les pourris, toutes les truffes de surface qui vont geler et dans un mois seront perdues, détaille Philippe Brunet, trufficulteur. On les enlève, c'est de la truffe de petite qualité, mais de la truffe quand même.”

Une truffe de petite qualité, oui, mais qui attire toujours autant les acheteurs. Ils viennent parfois de très loin pour acheter quelques-uns de ces trésors. “Tous les ans, je viens à l’ouverture, pour en apporter à la Réunion où habite ma fille", sourit une habituée du marché de Jarnac. "C'est intéressant de venir chez le producteur. C’est comme à Bordeaux, venir chercher son vin chez le producteur, c'est pareil”, s’amuse un autre client.

En moyenne 600 € le kilo

Mais pour mettre des truffes dans son assiette, il faut être prêt à mettre la main au portefeuille. Ce produit d’exception, grand favori des fêtes de fin d’année, coûte en moyenne 600 € le kilo. Un prix qui devrait se stabiliser, le champignon se faisant moins rare cette année. "Pour la première semaine de cavage, on a de la truffe en quantité. On a eu de l’eau jusqu’au mois d’août régulièrement, avance Jean-Marie Morelet, responsable du marché et trufficulteur. Il y a eu une petite période d’août à octobre avec moins d’eau, mais ça n’a pas été négatif pour la truffe.”

En France, le nombre de trufficulteurs est estimé à 20 000, répartis sur tout le territoire. Leur production annuelle est estimée entre 30 et 40 tonnes.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité