Confinement : producteurs et consommateurs n'ont jamais été aussi proches

© Les Jardins de Lajeunesse
© Les Jardins de Lajeunesse

Drive à la ferme, points de livraisons pour les clients, carte de géolocalisation : face à la crise sanitaire, au confinement et la fermeture des marchés, le lien entre producteurs et consommateurs est en pleine renaissance. Une plateforme à l'échelle de la région se met en place.
 

Par Clément Alet

« A 6h30 ce matin, j’étais en train de ramasser les épinards… ». Dans la famille Duluc, producteurs-maraichers bio installés à Morganx dans les Landes, on a pris les devants. Depuis trois jours maintenant, le drive à la ferme a vu le jour aux « Jardins de Lajeunesse ».
 
 

Une initiative personnelle menée par Nicolas, le chef d’exploitation, soutenu par toute sa famille. « Les marchés ont fermé, alors on a dû trouver une solution pour continuer à satisfaire nos clients. On faisait déjà de la vente à la ferme mais maintenant, on est passés au drive. Nous avons près d’une cinquantaine de commandes à préparer. Les gens vont venir récupérer les colis toute la journée et demain samedi ». Pour ce maraîcher bio qui habituellement sert une centaine de clients par marché, le drive va permettre de continuer de travailler et de vivre.

Le drive devient l'alternative


«  Les demandes au drive fermier ont été multipliées par trois » : Laure Buthon est conseillère en circuits courts à la chambre d’agriculture des Landes et depuis une semaine elle tente de trouver des solutions.
Face au confinement et à la fermeture de nombreux marchés, le drive fermier est en train de devenir une des alternatives concrètes pour venir en aide à la fois aux producteurs et aux consommateurs.
 
Drive fermier de Dax / © Chambre d'agriculture des Landes
Drive fermier de Dax / © Chambre d'agriculture des Landes


Après la ville de Dax où un drive fonctionne depuis 2016, c’est à Mont-de-Marsan qu’un deuxième point de retrait va voir le jour très prochainement.

A compter du 3 avril, sur le parking de la chambre d’agriculture, une vingtaine de producteurs du réseau « bienvenue à la ferme » serviront les clients qui auront passé commande à l’avance. « Nous nous sommes fixés un objectif de 120 commandes par site et par semaine. Depuis le début du confinement, nous recevons beaucoup d’appels. Nous sommes aussi à la recherche de nouveaux producteurs à intégrer dans le drive, comme des maraîchers par exemple. Pour l’instant, on devrait arriver à honorer toutes les commandes mais si tout cela reste en place après le confinement, il va falloir intégrer de nouveaux producteurs pour réponde à la demande des consommateurs » précise Laure Buthon.

Après avoir contacté la chambre d’agriculture des Landes pour savoir comment s’organisait le drive fermier de Dax, la ville de Mont-de-Marsan a décidé de mettre en place ce système pour le marché de la place Saint-Roch. Ce samedi sera donc testé un point de livraison avec dix vendeurs habituels du marché montois. Des départements voisins s’organisent aussi comme en Gironde, les drive augmentent leur capacité. « Ils sont passés à près de 500 commandes par semaine », s'étonne Laure Buthon.

Une plateforme à l'échelle de la Nouvelle-Aquitaine voit je jour

Mais au-delà de l’exemple des drive, l’idée de rapprocher au maximum les consommateurs des producteurs en temps de crise sanitaire fait son chemin. A l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, une plateforme pour acheter et se faire livrer des produits locaux est en train de se mettre en place.

Dès aujourd’hui 27 mars, les producteurs de la région peuvent s’inscrire sur cette plateforme numérique et à compter du mardi 31 mars, une carte de géolocalisation sera mise en place pour le grand public. Selon un communiqué de la Région Nouvelle-Aquitaine : "les objectifs de cette plateforme sont multiples : permettre aux producteurs d'écouler de la production en circuit court, mais aussi aux consommateurs de trouver des produits de qualité, locaux, livrés directement à domicile et enfin, aux commerces de proximité de s'approvisionner localement".

Depuis l’ouverture de la plateforme ce matin à 8 heures, plus de 200 producteurs se sont d’ores et dejà inscrits et 740 consommateurs ont demandé à recevoir une alerte quand la carte de géolocalisation sera accessible.
 

Sur le même sujet

Les + Lus