Brive : une femme de 67 ans accusée de proxénétisme

© BEP/LE DAUPHINE/LISA MARCELJA
© BEP/LE DAUPHINE/LISA MARCELJA

Une femme de 67 ans et 4 de ses proches louaient des appartements à des prostituées dans le centre-ville de Brive. Ils encourent jusqu’à 10 ans de prison.
 

Par Franck Petit

L’enquête a duré deux ans et a mobilisé en tout 25 enquêteurs du commissariat de Brive et du groupement d’intervention régional.

Elle a mis au jour le petit business lucratif auquel s’adonnait une femme de 67 ans avec la complicité de 4 de ses proches. Ils louaient en toute connaissance de cause des appartements à la semaine à une dizaine de femmes ou transsexuels prostitués venant d’Espagne et d’Amérique latine.

Le numéro de téléphone s’échangeait entre call girls. Les faits se sont déroulés dans une douzaine d’appartements du centre-ville de Brive.

Dans la capitale corrézienne, la prostitution est une réalité mais est bien souvent cachée, comme nous l’expliquait il y a quelques mois l’association Aides, qui veille entre autre à la santé des travailleuses du sexe.
 

Beaucoup d’argent saisi

Le patrimoine des prévenus est conséquent. La perquisition a permis de saisir 40000 euros d’argent en liquide et plus de 4kg d’or dans un coffre-fort. 130000 euros ont aussi été saisis à titre conservatoire sur des comptes bancaires ainsi que les 12 appartements.

La pratique durait depuis de nombreuses années et a pris de l’ampleur à partir de 2016. Les prévenus seront jugés en novembre prochain. La femme de 67 ans est poursuivie pour proxénétisme et ses proches pour complicité.

Les prévenus seront jugés devant le tribunal correctionnel de Brive en novembre prochain. Ils risquent jusqu'à 10 ans de prison.
 
affaire proxénétisme brive

 

Sur le même sujet

Les + Lus