Rugby. Le CA Brive reçoit Mont-de-Marsan, premier match sous l'ère Pierre-Henry Broncan, nouveau manager sportif du club

durée de la vidéo : 00h01mn34s
Reportage de Pierre Gauthier, Laurent Du Rusquec et Jean-Laurent Cire, tourné le 30 novembre 2023 à Brive (Corrèze). ©France Télévisions

Pour la 12ᵉ journée de Pro D2, le CAB reçoit Mont-de-Marsan ce vendredi 1ᵉʳ décembre à 21 heures. Il s'agit du premier match sous le management de Pierre-Henry Broncan, nommé il y a dix jours. La victoire est impérative pour les Corréziens qui restent sur trois défaites consécutives.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dix jours pour un nouveau départ : les Brivistes ont découvert la méthode Pierre-Henry Broncan, nouveau manager du CAB depuis le 20 novembre dernier. Des séances sous pression, où tout le monde sait ce qu'il a à faire. Le technicien insiste sur l'état d'esprit et le travail sans ballon. Il n'y aura aucun cadeau, peu importe les CV.

"Les joueurs qui ne feront pas d'efforts passeront par une case sur le bord, regarderont les autres jouer. Et si on doit se passer de quelques joueurs qui ne font pas ces efforts-là, on s'en passera", déclare Pierre-Henry Broncan.

Si on doit se passer de quelques joueurs qui ne font pas ces efforts, on s'en passera.

Pierre-Henry Broncan

Manager du CAB

Après s'être attaché à resserrer les liens entre étrangers et Français, Pierre-Henry Broncan mise sur la jeunesse locale ; de quoi offrir de nouvelles opportunités à Benjamin Lefranc par exemple, âgé de 19 ans. "C'est encourageant", sourit l'ailier du CAB.

Face au Stade montois qui occupe la deuxième place du classement de cette Pro D2, la charnière titulaire sera justement un parfait mélange d'expérience et de fougue, avec Stuart Olding en ouvreur, remis de sa commotion, et Léo Carbonneau à la mêlée. L'espoir, grimper en quittant la onzième place.

"C'est vraiment un très grand joueur, quand il est en forme, il fait de très bons matchs. D'être associé avec lui, ça m'enlève un peu de poids par rapport à l'équipe et me permet d'être plus un électron libre", explique Léo Carbonneau, demi de mêlée du CAB.

Si l'électrochoc a déjà ses effets à l'entraînement, se traduira-t-il en match ? Premier élément de réponse ce vendredi 1ᵉʳ décembre, 21 heures.