La Corrèze fait la chasse au gaspillage énergétique

A Tulle les lampadaires s'éteignent à partir de 23 heures (photo d'illustration). / © PHOTOPQR/L'ALSACE
A Tulle les lampadaires s'éteignent à partir de 23 heures (photo d'illustration). / © PHOTOPQR/L'ALSACE

Lampadaires, édifices publics : pour lutter contre le gaspillage d'énergie et réaliser des économies des municipalités ont mis en place l'extinction des éclairages publics à partir d'une certaine heure. C'est le cas notamment à Tulle et Brive-la-Gaillarde.

Par Louis Mbembe

Pour lutter contre le gaspillage d'énergie, deux villes corréziennes,Tulle et Brive, ont fait le choix de d'éteindre l'éclairage public passée une certaine heure. 

Ainsi, depuis le 9 juillet 2015, lampadaires et autres bâtiments publics sont privée de lumière dans une bonne partie des quartiers hauts de la ville de Tulle, de 23 heures à 6 heures du matin. D'autres quartiers de la commune s'apprêtent à suivre le mouvement courant septembre.


Économies financières et énergétiques


L'opération a pour objectif de faire économiser à la municipalité 60 000 euros par an. Par ailleurs, Tulle met en œuvre un programme de renouvellement de ses équipements d’éclairage les plus obsolètes du centre-ville. A Brive l'équation est similaire. La mesure a été mise en application fin avril 2015. La mairie espère ainsi épargner 30 000 euros chaque année.

Cette décision concerne uniquement les monuments et les bâtiments publics qui sont éteints à partir de 22 heures. Ce phénomène s'inscrit pour les deux villes, au-delà de l'aspect financier, dans une démarche écologique : prendre sa part en matière de transition énergétique tout en améliorant l’éclairage.


Sur le même sujet

Les + Lus