Les surveillants de la prison d'Uzerche veulent des renforts

Publié le
Écrit par Thomas Milon avec Thierry Girault.
Une quarantaine d'agents ont bloqué les portes du centre de détention ce vendredi.
Une quarantaine d'agents ont bloqué les portes du centre de détention ce vendredi. © J.S.Tingaud/FTV

Ce vendredi 7 janvier 2022, une quarantaine de surveillants du centre de détention d'Uzerche, en Corrèze, se sont mobilisés. Ils réclament des effectifs supplémentaires.

Dès six heures du matin, dans le froid, ce vendredi 7 janvier, une partie des agents se sont regroupés et ont bloqué les portes de l'établissement, à l'appel de Force ouvrière. Le syndicat dénonce les postes de surveillants non pourvus.  

Actuellement il manque une dizaine d'agents. Alors que nous devons appliquer de nouveaux services. Le dialogue social est rompu

Karim El Hamdouchi, secrétaire Force ouvrière.

Un manque de dialogue, une absence d'écoute dénoncés pêle-mêle par le syndicat. Et qui pourrait faire écho avec l'importante mutinerie qui avait secoué l'établissement en mars 2020. Il accueille près de 600 détenus condamnées à de longues peines.

"Il faut des renforts dit Jean Sina, surveillant pénitentiaire. Des directions qui écoutent. On veut juste faire notre travail dans des bonnes conditions."  

Le mouvement a finalement été levé dans la matinée. Une rencontre avec le directeur de l'établissement devait avoir lieu.  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.