Équitation : les meilleurs cavaliers français réunis à Pompadour

La saison des concours s’est ouverte au Haras national de Pompadour, en Corrèze, avec le Grand national de Concours complet d’équitation. Près de 350 cavaliers y ont participé.

Vingt-quatre obstacles numérotés, 34 efforts et 3 300 mètres à parcourir… sous des trombes d’eau. Pas de quoi arrêter les 24 couples nationaux engagés au cross Pro Elite, l’épreuve phare du Concours Complet d’Equestre (CCE) qui se déroule à Pompadour depuis quatre jours. L’épreuve aussi la plus spectaculaire et la plus physique.

Au centre de l’hippodrome, un véhicule va et vient. À l’intérieur, un homme observe attentivement chaque passage : « Il envoie bien, là ! ». Thierry Touzaint est le sélectionneur de l’équipe de France de concours complet. Il est à Pompadour pour observer les meilleurs cavaliers français : « Je regarde les gars qui montent bien, les petites erreurs qu’ils peuvent faire ». Concentré et silencieux, rien n’échappe à son regard perçant :

 J’observe comment les gars montent leurs chevaux et comment ils gèrent : le cardiaque des chevaux, la vitesse à laquelle ils vont, dans quel état de fraîcheur ils sont à la fin. Il y a plein de choses à regarder.

Thierry Touzaint, sélectionneur de l’équipe de France de CCE

Dans le viseur du sélectionneur, Karim Laghouag. Le champion olympique par équipe à Rio est présent à chacune des cinq étapes du Grand National.

Les jeunes cavaliers visent le haut-niveau

Dans quelques mois, la sélection pour les championnats d’Europe, qui auront lieu en août en France, sera annoncée. Pour les jeunes cavaliers, cette compétition à Pompadour est un moyen de se faire remarquer.

Valentin Quittet-Eslan est l’un d’eux. À 17 ans, il vise la catégorie Jeunes Élites des championnats. Pour cela, le jeune cavalier creusois peut compter sur son père, Emmanuel Quittet, qui a été à la tête de l’équipe de France Poney. Oreillette à l’oreille, il guide Valentin à la voix : « très bien, cadence un peu plus ! », « déplie d’abord, très bien et trot ! ». Mais le jeune cavalier le sait, l’important, c'est d’enchaîner les compétitions prestigieuses comme celle-ci.

Faut passer par beaucoup de concours, peu importe le temps comme aujourd’hui, même s’il fait très mauvais. Faut faire un peu de tout et prendre de l’expérience.

Valentin Quittet-Eslan Cavalier

Qu’ils soient futurs pros, champions ou amateurs, les 350 cavaliers engagés au Grand National de Pompadour ont tous quelque chose à y gagner.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité