Rejet du recours contre la décision d'euthanasier des chiens qui avaient blessé une septuagénaire en 2020 en Corrèze

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a rejeté, ce mardi 11 mai, le recours de la propriétaire des chiens qui avaient grièvement blessé une septuagénaire en octobre dernier à Lamazière-Basse. Recours contre un arrêté du maire de Bort-les-Orgues prévoyant l'euthanasie des animaux.

Alexandre Chauvet, le bénévole responsable du refuge avec les cané-cortos et le bulldog qui doivent être euthanasiés.
Alexandre Chauvet, le bénévole responsable du refuge avec les cané-cortos et le bulldog qui doivent être euthanasiés. © France Télévisions

L'histoire n'est pas encore terminée, et va faire, sans aucun doute, encore parler...

Ce mardi 11 mai, le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a rejeté le recours de la propriétaire des chiens qui avaient très grièvement blessé une septuagénaire en octobre dernier, à Lamazière-Basse (19). Un recours contre l'arrêté du maire de Bort-les-Orgues (19), où les chiens sont maintenus en refuge, et qui prévoit leur euthanasie.

Une même audience s'était déroulée en avril devant le tribunal administratif de Limoges, lequel s'était déclaré incompétent, la propriétaire des animaux résidant désormais dans le Cantal.

Alors que la propriétaire et les gérants du refuge refusent cette euthanasie, estimant que depuis leur placement, les animaux n'ont pas montré le moindre signe d'agressivité, le tribunal s'est appuyé les conclusions du premier vétérinaire qui avait expertisé les chiens au lendemain de l'attaque, et n'a relevé aucun motif permettant d'annuler l'arrêté.
L'avocat de la propriétaire, Me Christophe Gérard, spécialisé dans le droit animalier, a annoncé son intention de déposer un nouveau recours, devant le Conseil d'État cette fois.

La victime, elle, est toujours hospitalisée au CHRU de Limoges, avec des blessures jugées irréversibles.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société animaux