Retour du public aux commémorations d'Oradour et de Tulle pour honorer les victimes de la Seconde Guerre mondiale

En 2020, à Oradour-sur-Glane et à Tulle, les commémorations pour honorer les victimes de la Seconde Guerre mondiale ont eu lieu à huis clos en raison de la pandémie. Cette année, les restrictions sanitaires sont assouplies, et le public peut à nouveau assister aux cérémonies.

La commémoration des pendus de Tulle, en présence du public le 10 juin 2019.
La commémoration des pendus de Tulle, en présence du public le 10 juin 2019. © France 3 Limousin

Le 9 juin 1944, en représailles aux actions de la Résistance dans la région, 99 hommes sont pendus aux balcons et réverbères de Tulle par la division SS Das Reich. Le lendemain, les nazis se rendaient à Oradour-sur-Glane où ils assassinent 643 habitants.

Comme chaque année depuis 1944, des cérémonies d'hommage aux victimes des massacres de Tulle et d'Oradour-sur-Glane se tiendront, respectivement le 8-9 et 10 juin prochains.

Tulle : des jauges levées cette année

En 2020, en raison de la pandémie, les commémorations avaient eu lieu à huis clos. Quelques Tullistes avaient bravé l'interdiction de se rassembler et étaient venus honorer la mémoire des victimes. Un père et son fils avaient symboliquement parcouru la distance entre la gare de Tulle et le Haut-Lieu de Cueille le 9 juin.

Cette année, le public pourra à nouveau être présents aux côtés des associations, comités des Martyrs, élus et préfets, sans jauge limite "nous sommes contents que cela puisse se dérouler normalement cette année. Tout se passera à peu près normalement", confie Alain Peuch, membre actif du Comité des Martyrs de Tulle. Seule contrainte liée à la pandémie cette année : le port du masque.

Comme le veut la tradition, des bouquets devraient orner les balcons pour honorer la mémoire des victimes.
Comme le veut la tradition, des bouquets devraient orner les balcons pour honorer la mémoire des victimes. © N.Vaille - France Télévisions

Les commémorations débuteront mardi 8 juin 2021, à 11 heures par un hommage aux Morts pour la France en Indochine au Lieu de Mémoire, place Martial-Brigouleix, à Tulle. Entre le 8 et le 9 juin 2021, d'autres cérémonies auront lieu à la Stèle du Pounot et FFI à Puy Saint-Clair, au Collège Clémenceau, sur le site de l'usine Borg Warner de la Montane et à la Stèle élevée, rue du 9 juin 1944. Le cortège ira ensuite en direction du Haut-Lieu de Cueille où s'effectueront les derniers dépôts de gerbes.

Chaque année, les cérémonies commémoratives de Tulle regroupent en moyenne 400 à 500 personnes. La Mairie de Tulle précise ces cérémonies commémoratives seront également ouverte aux scolaires.

À Oradour, "ce sera moins symbolique, mais la cérémonie a lieu quand même"

L'an passé, en raison des restrictions sanitaires, la cérémonie avait été divisée en deux parties et s'étaient tenues quasiment à huis clos. Le matin était réservé aux familles des victimes, des rescapés et de l'association de Martyrs. L'après-midi, un dépôt de gerbe avait eu lieu avec les officiels au tombeau des Martyrs. Les participants avaient été privés de cortège et de messe du souvenir.

Alors qu'un déconfinement est prévu le 9 juin 2021, les commémorations de cette année devraient retrouver leur symbolique habituelle, "nous le vivons mieux que l'année dernière lorsque les cérémonies étaient restreintes" confie Claude Milord, président de l'association des familles de martyrs d'Oradour.

Le 10 juin 2021, la mémoire des victimes du massacre d'Oradour devrait être honorée dans un premier temps avec une messe prévue à 14 heures, "nous devrons respecter les dispositions imposées par le clergé, à savoir un siège sur deux". Puis, le cortège, qui restera cependant restreint, prendra la direction de la mairie, où le nombre de porte-drapeaux sera réduit cette année encore à une vingtaine, "ils étaient 60 voire 80 les années précédentes", précise Claude Milord.

Cette année, les écoles seront représentées par une classe de CM2 qui devrait se joindre au groupe après avoir déposé une gerbe au monument des écoles. Après un passage à la nouvelle église, le cortège déambulera dans le village martyr en direction de l'ancienne église où seule la tête du cortège pourra entrer, en raison des restrictions sanitaires. Enfin, une minute de silence devrait être observée, en présence de Robert Hébras, survivant du massacre d'Oradour, au champ de foire, lieu où avait été rassemblée la population en 1944.

Le Centre de la Mémoire d'Oradour-sur-Glane inauguré en 1999 par Jacques Chirac
Le Centre de la Mémoire d'Oradour-sur-Glane inauguré en 1999 par Jacques Chirac © FTV - André Abalo

La fin de la cérémonie devrait tout de même prendre une tournure différente cette année, "nous n'irons pas directement au tombeau des martyrs, comme nous le faisons habituellement, mais au centre de la mémoire, pour effectuer un dépôt de gerbe. Pour l'association, ce sera moins symbolique, mais cette cérémonie se tient quand même." Seule la tête du cortège se rendra au tombeau des martyrs. Le programme de la journée du 10 juin prochain devrait être confirmé dans les prochains jours.

Malgré les quelques restrictions imposées, Claude Milord se félicite de la tenue des commémorations, "il ne faut pas oublier qu'il s'agit de la journée des victimes et des familles concernées par le 10 juin 1944", conclut-il.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
oradour-sur-glane culture histoire seconde guerre mondiale covid-19 santé société