Tulle : un site néo-nazi attaque la mémoire de Jean Viacroze et persiste

© Denis Adam de Villiers
© Denis Adam de Villiers

La préfecture de la Corrèze a saisi la justice ce 12 mars 2019 après la publication d'un article sur un site néonazi qui s'en prenait à la mémoire de Jean Viacroze, rescapé du massacre de Tulle et décédé le 27 février.
 

Par Hélène Abalo

Nous ne citerons pas le nom de ce site, ni même ne préciserons le contenu des lignes publiées car nous l'estimons inutile, tant les propos tenus sont d'une provocation insensée.  

Un site ouvertement néo-nazi a d'abord mis en ligne un premier "article" le 28 février, au lendemain de la disparition de Jean Viacroze, dernier rescapé des pendaisons de Tulle, massacre commis par le SS le 9 juin 1940. Ce pamphlet violent et gratuit dirigé contre la mémoire de cet homme a suscité un élan de consternation, notamment dans la ville corrézienne. Ce mardi 12 mars 2019, le préfet de la Corrèze, a décidé de saisir le procureur de la République, via  l'article 40 du code de procédure pénale.

Ils persistent et signent

Mais il en fallait plus pour faire taire les auteurs qui se répandent sur ce site. Ils ont édité ce mardi un second contenu pour "dénoncer" l'émotion qu'avait provoqué leur première salve. Ils persistent dans leurs mots ahurissants, dans leur fierté haineuse, dans leur vocabulaire fielleux. Comme si la bête s'alimentait de ses propres turpitudes.  

Le site est pourtant officiellement interdit en France depuis le 28 novembre 2018, mais il reste accessible car il n'a fallu qu'un changement de nom de domaine pour contourner la décision de justice. Aujourd'hui, dans ses mentions "légales", le site, hébergé aux Etats-Unis, affirme être la propriété d'un citoyen américain. 
 

Sur le même sujet

Violette Dorange

Les + Lus