Corrèze : à saisir, demeure du Sénéchal, pour projet d'intérêt local

Publié le Mis à jour le

La mairie d'Uzerche n'a pas les moyens d'entretenir sa Sénéchalière et cherche un repreneur, à la condition expresse qu'il présente un projet d'intérêt local. Les actuels locataires de la bâtisse, des artistes et artisans, se retrouve simples candidats.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

C’est l’ancienne demeure du Sénéchal, l'officier du Roi. Au temps d'Henri II, construit en 1557 et propriété de la commune depuis plus d'un siècle. 

Mais Uzerche n'a pas les moyens de réhabiliter la bâtisse, classée  monument historique - et aussi passoire thermique à coup sûr. D'où l'annonce passée sur le site de la mairie : "Vue sur la Vézère, 3 tours, 500 m2 habitable estimé 100 000 euros par les domaines". L'offre est est alléchante mais les acquéreurs potentiels seront mis en concurrence. Car la mairie refuse de priver les Uzerchois de leur patrimoine, d’où cet appel à la manifestation d’intérêt.

"L’idée n’est pas de vendre au meilleur prix, confirme le maire, Jean-Paul Grador. C'est aussi de le vendre au meilleur projet. Avec une vocation touristique, ou artisanale... Qu'il soit à un moment ou en partie, ouvert au public." 

 

Une mise en compétition très mal vécue par la Calade, collectif de 11 artistes et artisans qui loue le bâtiment depuis 3 ans. Luthière, archéologue, graphiste, venus de toute la France, ils ont construit leur vie et leur activité professionnelle autour de ce lieu. Ils sont candidats au rachat mais s’alarment du procédé.

On nous dit, bien sûr votre projet sera examiné mais pourquoi aller voir ailleurs s'il n'y a pas mieux ? C'est une trahison en fait, une incompréhension.

Appoline Catalan, luthière installée à la Sénéchalière

Avec ses résidences d’artiste, sa cantine solidaire ou encore sa chorale ouverte à tous, la Calade a pourtant le sentiment de cocher toutes les cases requises par la mairie.

"On a vraiment à cœur que ce lieu soit accueillant, pour les gens d'ici et d'ailleurs, insiste Lucie Martinie, archetière installée à la Sénéchalière. On espère que tout ce partage et toute cette richesse pourront perdurer". 

Les acquéreurs ont jusqu’au 21 décembre pour déposer leur dossier. Celui de la Calade sera étudié avec une bienveillance particulière, promet la mairie. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité