Une vente aux enchères exceptionnelle de tapisseries d'Aubusson à Paris

Pas moins de 115 tapisseries et tapis appartenant à la Galerie Chevalier sont vendus aux enchères à l'Hôtel Drouot, à Paris, ce mardi 10 octobre. Parmi eux, une quinzaine de pièces historiques tissées à Aubusson. Certaines sont estimées à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

C'est une vente aux enchères qui sera scrutée par les professionnels du secteur. Une vente exceptionnelle, avec 115 lots, appartenant tous à la célèbre galerie Chevalier à Paris, galerie familial sur quatre générations, mondialement connue, spécialisée dans les tapisseries anciennes du XVI et XVIIIe siècle.
Elle se sépare d'une partie de sa collection, dans l'optique d'ouvrir une nouvelle page de son histoire et de se consacrer désormais à la tapisserie moderne et contemporaine.

Parmi les 115 lots qui seront mis aux enchères ce mardi après-midi sous le marteau de Maîtres Alexandre Giquello et Violette Stcherbatche, il y a 16 tapis et tapisseries tissés à Aubusson.

Les tapisseries Le Thé et la Foire Chinoise proviennent toutes deux de la Manufacture royale d’Aubusson. Elles ont été tissées à la fin du XVIIIe siècle, vers 1760-1770 et font partie d'un célèbre ensemble intitulé la Tenture chinoise d'après les peintres François Boucher et Jean-Joseph Dumons.
La Foire Chinoise, pièce de 2m sur 2,60m, est estimée entre 15.000 et 20.000€. Son univers chatoyant avait séduit la créatrice Elsa Schiparelli, qui en avait orné les murs de son appartement.

La tapisserie d'Aubusson est moins fine au cm2 qu'une tapisserie des Gobelins, par exemple. Mais elle a eu beaucoup de succès à l'époque des manufactures royales, et encore aujourd'hui. Elle est souvent très forte en couleurs, et c'est ce qui plait énormément.

Alexandre Giquello

Commissaire priseur

Une cinquantaine de tapis anciens figurent aussi au catalogue de la vente. Parmi eux, la Savonnerie aux instruments de musique, nouée à Aubusson vers 1811, attribué à Louis de La Haymade de Saint Ange, qui se présente sous la forme d'un immense jardin classique. Il est particulièrement bien conservé. Ce tapis est estimé entre 60.000 et 80.000€.

Particuliers et professionnels devraient être nombreux à enchérir sur ces pièces d'exception à partir de 14h30. La vente sera suivie avec attention par les spécialistes, car elle sera révélatrice de l'état du marché de la tapisserie ancienne. L'ensemble de la collection est estimé entre 800.000 et 1,2M€.

Une belle vente... mais pas d'acheteur pour le tapis d'Aubusson

Pendant trois heures, les surenchères se sont succédées à l'Hôtel Drouot, entre les acheteurs présents sur place et ceux connectés par téléphone ou Internet.
Pour certaines tapisseries, les prix se sont envolés : 257.000€ ou 332.000€

La Foire Chinoise, tissée à Aubusson, a été achetée 45.000€ (près de trois fois son estimation).
Petite déception concernant le tapis de savonnerie d'Aubusson : il n'a pas trouvé d'acquéreur et a été retiré de la vente. Très peu de lots ont connu ce sort ce mardi après-midi à Paris...

La vente a représenté un résultat global de plus de 2 millions d'euros.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité