Assises de la Creuse : 18 ans de prison pour le tireur de Bussière-Dunoise

La Cour d'Assises de la Creuse vient de rendre son verdict dans l'affaire de l'homme qui avait tiré sur des gendarmes et des voisins en 2016 : Alain Volatron est condamné à 18 ans de réclusion criminelle.
18 années de réclusion criminelle, avec une peine de sûreté des 12 ans. La Cour d'Assises de la Creuse vient de condamner Alain Volatron. Ce sexagénaire creusois avait en octobre 2016, à la suite d'une querelle de voisinage, tiré à 9 reprises sur des gendarmes et des voisins, dans un hameau de Bussière-Dunoise. 4 personnes avaient été blessées.
 

Cette peine est accompagnée d'une interdiction de se présenter en Creuse pendant 10 ans.
Alain Volatron se voit également interdit de port d'arme pendant 15 ans. Il devra par ailleurs, faire l'objet d'un suivi socio-judiciaire pendant 5 ans.

L'avocat général avait requis 20 ans d'emprisonnement.

Pour les 2 riverains blessés, la Justice est passée. L'un d'eux déclare 
 

Du temps, il en faudra tout le temps, on est marqués à vie, mais il faut tourner la page


La Cour a longuement exposé les raisons de cette peine : notamment la personnalité inquiétante de type paranoïaque de l'accusé, sans déficience mentale, sa détermination méthodique et son but unique de donner la mort, sa volonté de prendre à revers les gendarmes pour mieux les atteindre... 

Guillaume Viennois, l'Avocat des 8 gendarmes en intervention, précise :
 

C'est vrai qu'on pourrait avoir tendance à sous-estimer, à mésestimer un peu le préjudice, l'impact subi par ces militaires en disant que ce sont les risques du métier. Je crois que la Cour, en les recevant en tant que victimes, elle envoie un message en disant que les militaires, les gendarmes, les policiers, les pompiers sont aussi des hommes qui sont blessés dans leur chair et leur âme aussi par les comportements criminels


L'Avocate de Alain Volatron regrette que les jurés n'aient pas entendu qu'il avait changé depuis 3 ans.

Les voisins ennemis d'Alain Volatron, demandeurs de cette expulsion qui a mal tourné, étaient présents à l'annonce du verdict, ils n'ont pas souhaité s'exprimer.
 
Le verdict est tombé dans l'affaire du tireur de Bussière-Dunoise en Creuse


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
assises justice société