EN IMAGES. 300 tracteurs dans Guéret, routiers solidaires sur l'A20, on vous résume la mobilisation des agriculteurs ce mercredi

Blocage de ronds-points, de grands axes routiers, manifestations. Les agriculteurs ont continué d'exprimer leur colère en Haute-Vienne et en Creuse pour cette deuxième journée de mobilisation. Le récit de cette journée.

Depuis ce mardi 23 janvier, des actions de blocage lancées par les agriculteurs émergent un peu partout dans la région.

Manifestation à Guéret et venue de la préfète

À Guéret, place Bonnyaud, ils étaient 600 à s'être déplacés. Des centaines d'agriculteurs, accompagnés de 280 tracteurs, venus manifester leur colère ce mercredi 24 janvier, pour cette deuxième journée de mobilisation dans le Limousin. Du fumier a été déversé.

Alors que les syndicats agricoles espéraient rencontrer la préfète de la Creuse, Anne Frackowiak-Jacobs s'est effectivement rendue place Bonnyaud, à Guéret, pour discuter avec les agriculteurs.

Plus tôt dans l'après-midi, sur la RN145, 93 tracteurs ont mené une opération escargot, bloquant la route entre les échangeurs 45 Jarnages et 48 Guéret Centre, dans le sens Montluçon-La Souterraine. La préfecture avait annoncé qu'il était fortement déconseillé de rejoindre Guéret, tout comme il est déconseillé de rejoindre Limoges via cet axe. 

durée de la vidéo : 00h00mn13s
L’opération escargot sur la RN 145. 93 tracteurs se dirigent vers Guéret ©Antoine Jegat - France Télévisions

Les routiers solidaires en Haute-Vienne

Bloqués, pour certains, depuis la veille, les routiers ont affiché leur solidarité envers les agriculteurs, comme Jean-Michel Gobarden, chauffeur de poids lourd : "Bien sûr, je comprends leurs revendications. Ils bossent 70 heures par semaine. Nous, c'est pareil, on a beaucoup de risques, pas de primes, on travaille beaucoup. Nous sommes avec eux, leur mobilisation ne me dérange pas. Il faut les soutenir."

D'autres sont un peu moins réceptifs, comme Carlos Casal, routier : "Tout bloquer pour attirer l'attention, je comprends, mais pour nous, c'est terrible. On ne pourra pas livrer les marchandises à temps, l'industrie va rencontrer des difficultés et c'est mauvais pour tout le monde."

Les autres blocages en Haute-Vienne

À Saint-Yrieix-la-Perche, le rond-point du Bourdelas est bloqué depuis ce mercredi matin, tout comme le rond-point D2000/RN520, bloquant l'accès à la D2000 entre Limoges et Aixe-sur-Vienne.

L'A20 est toujours bloquée entre les échangeurs 22 et 25, dans les deux sens de la circulation, à hauteur du carrefour stratégique de la Croisière.

Déterminés à poursuivre leur mobilisation, les agriculteurs ont prévu de prolonger les actions de blocage encore quelques jours dans le Limousin. De manière générale, tous les blocages qui ont eu lieu ce mercredi vont se poursuivre au moins jusqu'à jeudi matin 25 janvier. 

À lire aussi : CARTE. Agriculteurs en colère : nouveaux blocages sur l'A20, RN145, D2000, les perturbations ce jeudi à Limoges, Brive et Guéret.

Avec Guillaume Richaud