Municipales à Guéret : Michel Vergnier n'exclut pas de se présenter sur une liste “de gauche”

Venu défendre son bilan sur le plateau de F3 Limousin, le maire socialiste de Guéret Michel Vergnier a expliqué qu'il discute de sa présence sur une liste en 2020 avec des partenaires "de gauche" comme son adjoint LFI David Gipoulou / © B. Ligneau
Venu défendre son bilan sur le plateau de F3 Limousin, le maire socialiste de Guéret Michel Vergnier a expliqué qu'il discute de sa présence sur une liste en 2020 avec des partenaires "de gauche" comme son adjoint LFI David Gipoulou / © B. Ligneau

Le maire PS de Guéret Michel Vergnier fait le bilan de son mandat, revient sur ses rapports difficiles avec le président de l'agglo Eric Corréia et confie discuter de sa présence sur une liste "de gauche" (notamment avec le LFI David Gipoulou).

Par Annaick Demars

Le bilan de ce dernier mandat (en date)



Maire de Guéret depuis 1998, le socialiste Michel Vergnier est venu dresser le bilan de son dernier mandat sur le plateau de Dimanche en Politique le 3 novembre 2019. Il est revenu sur un certain nombre de projets accomplis par sa majorité, a répondu à ses opposants et à ses habitants. 

Première préoccupation des guérétois : la désertification du centre-ville. 
 
© F3 Limousin
© F3 Limousin


C'est un sujet difficile, répond Michel Vergnier [NDLR : et un phénomène généralisé dans l'ensemble des villes moyennes, comme l'explique depuis des années le journaliste Olivier Razemon].

Evoquant le programme "Action Coeur de ville" (lancé en mars 2018 entre l’État et 222 villes moyennes dont Guéret pour redynamiser leur centre-ville), le maire explique : "c'est déjà la 3ème opération. En 1990, c'est Commerces 90, en 2001-2002, c'est toute la rénovation de la place du marché, avec l'urbanisme, les coloris, le stationnement... et puis 10 ans plus tard, c'est à nouveau le même problème, un peu plus grave, il faut bien le dire, avec des commerces qui ont quitté le centre comme elles l'ont fait dans d'autres villes. Il y a eu une conjoncture des choses et un effet de dominos
 

Michel Vergnier fait également le bilan d'une politique municipales menée en concertation avec d'autres forces de gauche comme La France Insoumise via son adjoint David Gipoulou, qui s'en satisfait aujourd'hui :
 
© F3 Limousin
© F3 Limousin


L'accès à la culture à des prix raisonnables (la Guérétoise de spectacles, le cinema le Sénéchal...) mais aussi la construction d'un complexe sportif, Michel Vergnier revendique une politique de gauche tout en rappelant qu'il n'a pas augmenté les impôts depuis 2013 alors que les dotations baissent. Il ajoute que les moyens de la ville ne sont pas suffisants pour créer une police municipale réellement efficace
 


L'avenir et la recomposition politique à Guéret

Et l'avenir dans tout ça ? Comment se présentent les élections municipales à Guéret ? Combien de listes vont-elles s'affronter ? La République en Marche va-t-elle là aussi bouleverser le jeu politique, comme l'expliquait notre confrère de la Montagne Eric Donzé en septembre 2019 ?
Là aussi, tout le monde a son avis...
 
© F3 Limousin
© F3 Limousin


"Oui, il y a des tensions qui existent, répond Michel Vergnier, mais pas comme ça ! On n'en est pas à se piquer le personnel. Les rapports qu'on a avec M. Corréia sont des rapports qui sont cordiaux, des rapports de travail mais c'est vrai que M. Corréia a décidé de monter une liste pour les municipales [NDLR : pas officiellement en campagne, il a lancé l'association "Guéret 2020" avec Delphine Bonnin-Germain] et c'est son droit absolu. Moi ce que j'ai regretté, c'est de l'avoir appris par des gens d'une autre liste, qui me l'ont dit par respect, et je trouve ça plus élégant. 

A la question de sa présence éventuelle sur la liste d'Eric Corréia, Michel Vergnier répond : non, il ne me l'a pas proposé, peut-être ne le souhaite-t-il pas, c'est vrai qu'on ne se parle sans doute pas assez.


Je ne suis pas venu pour épingler, distribuer les bons et les mauvais points. Je regarde ce que j'ai fait sur cette ville, et si c'était le mandat de trop, je ne sais pas si les guérétois et guérétoises m'auraient réélu régulièrement pendant 3 mandats !"


Les rapports entre le maire Michel Vergnier et le président de l'agglomération Eric Corréia, tous 2 issus du PS, sont tendus depuis déjà plusieurs mois. Une situation analysée par l'adjoint LFI David Gipoulou :
 
© F3 Limousin
© F3 Limousin

Le 26 septembre 2019 sur sa page facebook, Eric Corréia définissait ainsi la démarche de son association "Guéret 2020" : "Ce projet est construit collégialement et en-dehors des partis politiques. Il est partagé, pensé par des habitants de Guéret et de l'agglo, des hommes et des femmes issus de la société civile et très loin d'être toutes "encartées". Il est porté par des citoyens qui vivent leur territoire au quotidien et ont des propositions pour le rendre plus écologique, plus attractif, plus responsable, humain, dynamique et rayonnant.
Nous ne menons et ne mènerons aucune alliance en fonction de logiques partisanes. Les vieilles lunes politiques ne se reflètent plus dans le grand océan des espoirs citoyens et il est temps de changer de méthode."

Michel Vergnier de son côté, constate que "maintenant, il ne faut plus d'étiquette politique, désolé mais j'en ai une. Je ne changerai pas mes principes, donc je discute avec ceux qui me semblent porter mes valeurs". A la question "pourriez-vous être candidat une liste à gauche de la gauche?", il précise : "la gauche de la gauche, je ne sais pas ce que c'est, je sais ce que c'est que la gauche", expliquant que des discussions se font actuellement pour être présent sur une liste, pas forcément en tête, et accompagné d'une petite équipe. 

L'hypothèse d'un affrontement entre Michel Vergnier et Eric Corréia aux prochaines municipales à Guéret semble bien se préciser... 


POUR REVOIR L'INTEGRALITE DE NOTRE EMISSION :
 
Dimanche en Politique Michel Vergnier
Le maire de Guéret Michel Vergnier dresse le bilan de son mandat dans l’émission Dimanche en Politique. Il n’exclut pas de repartir sur une liste « de gauche ». Emission enregistrée le vendredi 31 octobre 2019. - F3 Limousin - J. Parsy / A. Demars

Sur le même sujet

Les + Lus