• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Jean-Baptiste Moreau (LREM) : “Je comprends l'impatience de Nicolas Hulot”

© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP

Jean-Baptiste Moreau, député LREM de la Creuse réagit après la démission de Nicolas Hulot ce 28 août 2018. Le député LREM de la Creuse dit regretter la décision du désormais ex-ministre de la Transition écologique et solidaire mais précise comprendre son impatience. 

Par Hélène Abalo

Après l'annonce pour le moins inattendue de la démission de Nicolas Hulot ce 28 août 2018,  Jean-Baptiste Moreau (LREM) réagit. Pour le député de la Creuse, cette décision de quitter son poste de ministre de la Transition écologique et solidaire engage le gouvernement à poursuivre les efforts en matière de lutte contre le réchauffement climatique. 
 
Jean-Baptiste Moreau (LREM) à propos de la démission de Nicolas Hulot
Réaction de Jean-Baptiste Moreau, député LREM de la Creuse après l'annonce de la démission de Nicolas Hulot de son poste de ministre de la Transition écologique et solidaire le 28 août 2018.  -  Entretien : Marielle Camp et Romain Burot

"C'est un immense regret car Nicolas Hulot a beaucoup fait avancer la cause de l'écologie. C'est un peu abrupt comme annonce, mais quand on connaît l'homme, on sait que c'est quelqu'un qui fonctionne avec de l'affectif.

Je comprends l'impatience dont il a fait preuve et cela nous donne une exigence de résultats en matière de lutte contre le réchauffement climatique.


"Il voulait que ça aille plus vite mais c'est grâce à lui que la sortie du glyphosate a été ramenée à 3 ans. J'ai échangé avec lui sur ce sujet. Il voulait que cela soit inscrit dans la loi, mais ce n'est pas cela qui a créé la rupture."

Nicolas Hulot a annoncé sa démission dans la matinale de France Inter le 28 août 2018 sans avoir prévenu ni le président de la République, ni le Premier ministre. Le désormais ex-ministre de la Transition écologique et solidaire a déclaré : "Sur un enjeu aussi important [que l'environnement], je me surprends tous les jours à me résigner, tous les jours à m'accommoder des petits pas, alors que la situation universelle au moment où la planète devient une étuve mérite qu'on se retrouve et qu'on change d'échelle."
 
 

Sur le même sujet

Didier Bily, champion de France de 50 m handisport

Les + Lus