Châlus (87) : le Premier ministre ne rencontre pas les GM&S

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo
© Gwendolina Duval - France 3 Limousin

Ils avaient fait le déplacement à Châlus. Des représentants des ex-GM&S ne voulaient pas manquer l'occasion de rencontre Édouard Philippe à l'occasion de sa venue en Haute-Vienne. Le Premier ministre leur a opposé une fin de non recevoir. 

Le Premier ministre et la ministre de la Santé était en déplacement ce vendredi matin, 13 octobre 2017, à Châlus en Haute-Vienne pour inaugurer la Maison de Santé de la commune et présenter le plan gouvernemental contre les déserts médicaux.

Un déplacement qui n'a pas échappé aux ex-GM&S de La Souterraine. Ils souhaitaient, évidemment, rencontrer Édouard Philippe pour évoquer avec lui l'avenir des 156 salariés licenciés. Stoppés à 300 mètres par des barrières de sécurité, ils n'ont pas pu approcher le site de la visite officielle. Interrogé sur un possible entretien avec ces manifestants, Édouard Philippe n'a pas souhaité répondre. 

durée de la vidéo: 00 min 24
Les GM&S à Châlus


Plus calme qu'à Égletons

Les manifestants, parmi lesquels se trouvaient également des agents hospitaliers du CHU de Limoges, ont défilé brièvement dans les rues de Châlus. Un cortège plutôt calme et contrairement aux événements survenus à Égletons lors de la visite d'Emmanuel Macron, le dispositif de sécurité était certes conséquent mais il n'y a pas eu de heurts. 


Rendez-vous le 17 octobre à l'Élysée

L'avenir des salariés de GM&S ainsi que les projets de redynamisation du territoire creusois seront des points évoqués lors de la rencontre prévue le 17 octobre 2017 à l'Élysée. Emmanuel Macron recevra une délégation d'élus du département. 



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.