Mines d'or en Creuse : population et élus disent non

L'or de la Creuse continue de faire polémique. Quatre communes, situées dans le périmètre de recherche du minerai, ont jusqu’au 10 février 2017 pour faire connaitre leur avis sur un nouveau permis demandé par la société Cominor. Mais déjà, des élus expriment leur opposition.

La société Cominor a déposé un nouveau permis de recherche du minerai d'or dans la Creuse. Les 4 communes, situées dans la zone de recherche, doivent rendre un avis avant le 10 février 2017. Un avis consultatif qui devrait être défavorable. Intervenants : Elisabeth Henry, maire de Auge (23) - Cécile Creuzon, maire de Chambon-sur-Voueize (23) - Bernard, association Stop Mines 23 ©France 3 Limousin
Auge, Chambon-sur-Voueize, Lepard, Lussat...
Ce sont les quatre communes du nord de la Creuse sur les territoires desquelles pourraient se dérouler, dans quelques mois, des recherches de minerai d'or.

La société Cominor, qui avait déposé un premier permis de recherches il y a quatre ans, en a demandé, en 2016, le renouvellement pour trois ans. 

Les élus des quatre communes situées dans le périmètre de recherches, doivent rendre un avis avant le 10 février prochain.
Il devrait être négatif car, dans la zone concernée, on ne veut pas des mines d'or. 

Mais l'avis des élus n'est que consultatif.
C'est l'Etat qui, finalement, décidera d'accorder ou non le permis de recherches.

En Creuse, la mobilisation s'organise dans la population, comme l'on constaté Denise Delahaye et Margaux Blanloeil.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter