Rassemblement à Guéret pour soutenir un Soudanais menacé d’expulsion

Près de 200 personnes ont manifesté ce lundi 17 septembre à Guéret devant la préfecture pour soutenir un jeune Soudanais vivant en Creuse depuis 10 mois et menacé d’expulsion de France. Ce dernier a été interpellé. 

 

Rassemblement place Bonnyaud à Guéret en soutien à un Soudanais.
Rassemblement place Bonnyaud à Guéret en soutien à un Soudanais. © N.Chigot/france 3 Limousin
Abdel est un jeune Soudanais qui vit à Faux-la-Montagne en Creuse depuis 10 mois. Son pays est divisé en deux depuis 2011 après 20 ans de guerre civile. Ce migrant s’est bien intégré d’après la population locale mais il était convoqué ce 17 septembre à 14h à la gendarmerie de Guéret.

D’après ses soutiens, il devait être placé en centre de rétention suivant la procédure "Dublin" puis expulsé vers l’Italie, son pays d’arrivée en Europe.
Dans l'après-midi, le jeune homme a quitté la gendarmerie malgré les protestations de ses soutiens qui ont reçu des gaz lacrymogènes.   

Près de 200 personnes s'étaient massées ce matin devant la préfecture à Guéret pour réclamer une audience à la préfète pour lui rappeller que « la France a le droit d'accepter les demandes d'asile même si un migrant a déjà été enregistré ailleurs ». Les sympathisants d’Abdel se sont déplacés à la mairie de Guéret qu'ils ont transformé en QG et ont le soutien du maire Michel Vergnier et du président de l’agglomération de Guéret, Eric Correia.

Autre Soudanais expulsé 


Le 9 juillet dernier, des habitants de Faux la Montagne s’étaient déjà mobilisés pour éviter l’expulsion d’un autre Soudanais vivant dans leur commune. 200 Creusois avaient bloqué la porte de la gendarmerie de Felletin où il était convoqué mais le jeune homme avait été exfiltré.
 
 
Les manifestants ont envahi la mairie de Guéret.
Les manifestants ont envahi la mairie de Guéret. © M.Camp/france 3 limousin
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter