VIDÉO. Il teste des arbres du monde entier résistants à la sécheresse

durée de la vidéo : 00h01mn50s
L'arboretum de la Sedelle présente des espèces d'arbres qui pourraient résister au changement climatique, alors que certaines espèces emblématiques du Limousin vont bientôt disparaître. Intervenants : Cécile et Philippe Jandot, touristes de passage et Philippe Wanty, créateur de l'arboretum de la Sedelle. ©Franck Petit - Nicolas Chigot - Antonio Dos Santos - France 3 Limousin

L'arboretum de la Sédelle en Creuse est un laboratoire à ciel ouvert. Ce site regroupe des espèces d'arbres qui pourraient résister au changement climatique, alors que certaines espèces emblématiques du Limousin sont d'ores et déjà condamnées. Article original publié le 3 mai 2023.

Depuis plus de 40 ans, Philippe Wanty teste, dans son arboretum, des arbres originaires du monde entier. Ils poussent aux côtés d’espèces beaucoup plus habituelles en Limousin, comme le hêtre, qui ne supportera pas les très fortes chaleurs à venir :

Quand on a une canicule à 40 degrés, l’hygrométrie atmosphérique est à 10 ou 5 %, et là, ça meurt.

Philippe Wanty

Même constat pour le chêne pédonculé : il aura beaucoup de mal à vivre vieux. Selon Philippe Wanty, les arbres tricentenaires qui demandent 400 litres d’eau par jour n’ont plus beaucoup d’avenir : " Le problème des chênes, avec le réchauffement climatique, c’est qu’ils produisent des glands chaque année. Avant, c’était tous les 3-4 ans, donc il y avait une période de repos."

Adaptation

Philippe Wanty recherche aujourd’hui des arbres susceptibles de résister.  Il présente par exemple un chêne du Mexique : " On est dans un changement climatique avec de très fortes chaleurs, mais aussi probablement beaucoup de froid. Il faut des arbres qui résistent au froid et à la chaleur. Donc, il faut trouver un pays chaud, tropical, mais d’altitude."

Et, il faudra sans doute planter beaucoup de ces nouvelles essences, pour capter un maximum de CO2, le principal gaz à effet de serre.

L'arboretum de la Sédelle est situé à Crozant. Il est ouvert au public jusqu'au mois d'octobre.