Débadoc consacré au burn out

Pascal Cagnato et ses invités de Débadoc consacré au burn out / © Photos BG
Pascal Cagnato et ses invités de Débadoc consacré au burn out / © Photos BG

Débadoc s’intéresse à un mal contemporain : le burn out au travail. C’est un mal qui toucherait entre 7 et 8% de la population active.
Débadoc c'est ce dimanche 29 septembre à 21h00.
 

Par Bernard Gouley

le réalisateur Jacques Barinet a recueilli des témoignages  d’hommes et de femmes frappés par cette maladie. Il s’est rendu à Saujon en Charente-Maritime, un établissement où l’on accueille des patients victimes de ce syndrome d’épuisement professionnel. Son documentaire se nomme "burn out".
Toutes les catégories de salariés sont touchées. Le burn out déclenche une dépression qui, elle-même, peut conduire à un suicide. Statistiquement les hommes absorbent de l’alcool comme traitement thérapeutique, les femmes ont plus tendance à prendre des psychotropes.  
Le burn out est associé à une souffrance subie dans un cadre professionnel et pourtant, il n’y pas de définition juridique. Ainsi cette pathologie n’est pas reconnue comme maladie professionnelle. Certains environnements sont plus touchés que d’autres en particulier celui du secteur hospitalier ou des fonctionnaires de police.
Les invités de Pascal Cagnato pour ce Débadoc:
Stéphanie Bioulac, psychiatre et rajouter si possible spécialiste des troubles du sommeil
Monika Gunz-Arnaud
Jean-François Gary
Marie-Anne Le Néa, thérapeute en analyse psycho-organique.
Débadoc consacré au burn out
Pascal Cagnato et ses invités pour le Débadoc sur le burn out.


Première diffusion sur 3. NoA : dimanche 29 septembre à 21h00 / Rediffusion mardi 1er octobre à 16h35

France 3.NoA
Orange 339
SFR 455
Free 326
Bouygues 337
Na.france3.fr



 
Monika Gunz-Arnaud / © Photo B.Gouley
Monika Gunz-Arnaud / © Photo B.Gouley


Quand le sommeil ne marche plus, le corps accuse le coup. Monika Gunz-Arnaud victime de Burn out

 

jean François Gary / © Photo B.Gouley
jean François Gary / © Photo B.Gouley

Un facteur de vulnérabilité, c’est le perfectionnisme au travail. Jean-François Gary victime de burn out.   


 

Stéphanie Bioulac psychiatre / © photo B.Gouley
Stéphanie Bioulac psychiatre / © photo B.Gouley
Anne-Marie Le Néa thérapeute en analyse psycho-organique / © Photo B.Gouley
Anne-Marie Le Néa thérapeute en analyse psycho-organique / © Photo B.Gouley

Sur le même sujet

Les + Lus