Dans le Marais poitevin, il y a des touristes mais pas assez de saisonniers

La saison touristique a bien commencé dans le Marais poitevin avec un weekend de Pâques très ensoleillé. Mais pas forcément pour les professionnels du secteur pénalisés parfois par un manque de saisonniers.

Un ciel bleu, des températures très printanières, la météo idéale pour ce weekend prolongé de Pâques. Et les touristes ne s'y sont pas trompés. Ils ont posé leurs valises pour quelques jours dans le Marais poitevin. Au programme, balades en barque dans les conches, location de vélos et repas au restaurant. On pourrait imaginer les professionnels du tourisme heureux. Pourtant, ils ne le sont pas tous. En cause le manque de saisonniers. Un problème qui n'est pas nouveau, mais que la pandémie a aggravé. 

Dans l'embarcadère Cardinaud de Coulon, toutes les barques ne sont pas à l'eau. Certaines sont encore sur la rive faute de batelier. Mais les plus grandes difficultés, elles sont  l'intérieur, dans le restaurant. Manuel Mercier, le patron, n'a pas trouvé assez de personnel, alors il prête main forte au service de midi.

Il a fallu que je réadapte complètement le format de l'établissement. j'ai dû fermer une partie des espaces, j'ai une terrasse de 100 places qui est aujourd'hui inutilisée et j'ai interrompu le service du soir parce qu'il me manque une brigade

Manuel Mercier patron de l'embarcadère Cardinaud

Pour respecter 11 heures de repos entre chaque service il a dû renoncer à un des deux services. "Normalement, on fait 200 couverts par service à cette saison, là nous sommes à 80/90" déplore-t-il.

Dans le camping  de la Venise Verte à Coulon, l'équipe devrait être au complet pour l'été. Nadège Mandin, la co-propriétaire assure que tous les postes sont pourvus. Pour l'instant :

Ça fait une semaine qu'on a tout le staff et on croise les doigts pour que tout le monde vienne cet été, rien n'est garanti.

Nadège Mandin, co-propriétaire du camping de la Venise Verte à Coulon

Il n'est pas rare en effet que des futurs saisonniers fassent faux bond, pour des raisons de santé, parce qu'ils ont trouvé un meilleur poste mieux payé ou pour des raisons personnelles. La direction du camping a d'ailleurs augmenté les salaires pour attirer plus de candidatures. Les serveurs par exemple sont très demandés et il choisissent souvent les emplois les mieux rémunérés.

Quoi qu'il en soit, la saison commence bien avec des beaux jours et des touristes nombreux, ils sont 600.000 chaque année dans le marais. De quoi faire oublier peut-être les deux années de pandémie.