Enquête. Retour sur les meurtres de Kevin et Leslie : amour, drogue et des suspects "pieds nickelés", "dépassés par les évènements"

Un an après la découverte en Charente-Maritime des corps sans vie de Kevin Trompat et de Leslie Hoorelbeke, les 3 et 4 mars 2023, le meurtre du jeune couple met en lumière une enquête "complexe", un "dossier très surprenant" avec des suspects "particulièrement drogués" le soir du drame. Une reconstitution est prévue au printemps.

Amour frustré ou dette liée aux stupéfiants ? Un an après la découverte des corps de Kevin Trompat et Leslie Hoorelbeke, ce double homicide dans les Deux-Sèvres garde sa part de mystère, symbole d'une enquête "complexe" où les motivations des suspects restent floues.

Très médiatisée, l'affaire a donné lieu à de nombreuses fausses pistes dès la disparition du couple dans la nuit du 25 au 26 novembre 2022 à Prahecq, près de Niort (Deux-Sèvres), avant d'aboutir en février 2023 à l'interpellation d'un ami du couple.

>> À LIRE AUSSI : Disparition de Leslie et Kevin : à Prahecq, village bouleversé

Outre Tom Trouillet, 23 ans, trois autres jeunes hommes ont été mis en examen et écroués pour assassinat, enlèvement et séquestration, et modification d'une scène de crime. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Un cinquième suspect a été libéré, début janvier, après que la justice eut allégé ses chefs de mise en examen, désormais limités à deux délits — modification d'une scène de crime et recel de cadavre.

"C'est un dossier très surprenant", résume pour l'AFP une source proche du dossier, décrivant des "pieds nickelés", "dépassés par les événements".

Contactés par l'AFP, plusieurs avocats des mis en cause n'ont pas souhaité s'exprimer.

"Pas de corps"

Pour identifier les suspects, les enquêteurs ont dû envisager une foule d'hypothèses autour de la disparition de Leslie, 22 ans, et Kevin, 21 ans, ensemble depuis moins d'un mois.

>> À LIRE AUSSI : Disparition de Leslie et Kévin : à la marche blanche, le père du jeune homme demande que justice soit faite

Au départ, "il n'y a pas de corps, pas de scène de crime avérée en l'état, pas d'arme du crime", souligne une source proche du dossier. Et, censés avoir dormi dans une maison prêtée par Tom Trouillet après une soirée chez un voisin, les deux jeunes gens sont introuvables.

Peintre en bâtiment, Leslie, brune menue d'1,60 m avec un tatouage sur la joue droite et des piercings, est décrite comme "un petit Zébulon, très sociable". Elle possède un chien nommé Onyx, lui aussi disparu.

Kevin, grand mince aux cheveux courts, tatoué lui aussi, a travaillé dans la restauration et sur des marchés. Mais ce passionné de chasse et de pêche trafiquait aussi de la drogue, selon son père. Ce soir-là, le jeune homme avait 10.000 euros sur lui, d'après ses proches.

Des témoins, finalement écartés, croient les apercevoir dans le sud de la France, et même jusqu'au Portugal.

Contradictions

Mais la découverte en décembre 2022 d'effets personnels dans un conteneur de recyclage à Puyravault (Charente-Maritime) fait basculer l'enquête vers la piste criminelle.

>> À LIRE AUSSI : REPLAY. Le procureur de Poitiers confirme la mort du jeune couple Leslie et Kévin, les détails de l'enquête

Les gendarmes de la section de recherches de Poitiers, saisis, multiplient les investigations : 120 auditions, points d'eau sondés, écoutes téléphoniques... Début janvier, une battue est organisée par des proches à Prahecq (2.000 habitants).

Ce jour-là, l'attitude de Tom Trouillet, mal à l'aise, interpelle les enquêteurs qui relèvent des contradictions dans ses déclarations.

Surtout, Tom était amoureux de Leslie, qui lui avait préféré Kevin.

"La fille qu'il aime est avec un autre gars. Le puzzle se met en place petit à petit, ça se resserre, grâce aux auditions des amis", raconte une source proche du dossier.

Le 28 février, Tom Trouillet est placé en garde à vue, puis un de ses amis, Nathan B., et un troisième suspect, Enzo C., tous sans antécédents judiciaires majeurs.

Mickaël Z. est interpellé à son tour, et enfin Stevan M., considéré comme le "nettoyeur" présumé de la scène de crime, récemment libéré.

Le point obscur, c'est qui a exactement fait quoi dans cette maison. Tout le monde se tire dans les pattes, certains ont des revirements de version étonnants.

Une source au fait de la procédure

AFP

"Acharnement"

Par la suite, la garde à vue de Mickaël Z. sera partiellement annulée par la justice pour non-respect du droit à un avocat, avec maintien de sa mise en examen.

"Pour autant, notre client est dans une logique de reconnaissance des faits", soulignent Me Martin Vettes et Me Salomé Cohen, qui avaient saisi la chambre de l'instruction pour obtenir cette annulation.

Début mars 2023, les dépouilles des deux victimes sont déterrées dans un champ à Puyravault et un sous-bois à Virson (Charente-Maritime). Selon le parquet, la mort a été donnée par arme contondante.

De quoi rendre fou de douleur le père de Kevin, Guy Trompat, qui promet sur les réseaux sociaux 100.000 euros à quiconque s'en prendrait aux suspects en prison. Il est condamné pour cela à 18 mois d'emprisonnement, dont six avec sursis.

Le corps de Leslie, habillé, présente une trentaine de plaies par perforation, selon une source proche du dossier, qui décrit "un acharnement".

Les mobiles des suspects restent flous, entre "déception sentimentale et/ou dette financière", selon Cyril Lacombe, procureur de la République à Poitiers.

"Le point obscur, c'est qui a exactement fait quoi dans cette maison. Tout le monde se tire dans les pattes, certains ont des revirements de version étonnants", relève une source au fait de la procédure, décrivant des suspects "particulièrement drogués" ce soir-là.

Une reconstitution est prévue au printemps.

Quant au chien Onyx, il aurait été relâché en Dordogne par l'un des suspects.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité