Législatives 2022 : le débat dans la deuxième circonscription des Deux-Sèvres

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux

La deuxième circonscription des Deux-Sèvres est la plus vaste du département. La députée sortante, Delphine Batho, brigue un quatrième mandat sous l'étiquette de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Solidaire. Six autres candidats sont en lice.

Pour ce premier débat avant les élections législatives des 12 et 19 juin prochains, c'est la deuxième circonscription des Deux-Sèvres que nous vous proposons de découvrir. C'est la plus vaste en superficie puisqu'elle s'étend du Marais poitevin à la Gâtine en passant par le Pays mellois.

La députée sortante est Delphine Batho qui sollicite un quatrième mandat et qui part sous l'étiquette de la Nouvelle Union Populaire, écologique et sociale. Elle a face à elle six autres candidat : Cécilia Rochefort pour le parti Renaissance (ex LREM), Gaël Joseph Divers gauche, Roland Sainty pour Reconquête, Roger Gorizzutti Lutte Ouvrière, Émilie Baudrez pour Les Républicains et Carine Revers pour le Rassemblement National. Cette dernière n'a pas pu répondre positivement à notre invitation au débat pour des raisons professionnelles.

Laïd Berritane de France 3 Poitou-Charentes et Noémie Guillotin de France Bleu Poitou ont choisi quatre thèmes pour interroger les candidats : le pouvoir d'achat, les déserts médicaux, les services publics et la ressource en eau.

VOIR le débat

Mais avant d'aborder ces thèmes, chacun des candidats a pu s'exprimer sur la nomination d'Élisabeth Borne au poste de Première ministre. Pour Delphine Batho (Nupes) qui se félicite de la nomination d'une femme, ce choix est celui "de la continuité par rapport au  premier quinquennat. En réalité la politique qui sera menée par le gouvernement dépend de l'Assemblée Nationale qui va être élue."

Pour Cécilia Rochefort (Renaissance), Élisabeth Borne "est une femme d'expérience qui saura tenir la barre puisque le défi qui nous attend est colossal."

Le candidat Lutte Ouvrière Roger Gorizzutti, estime que ce qui compte ce n'est pas être une femme ou un homme.

Ce qui compte c'est la politique qui est menée et là, ça va être du réchauffé.

Roger Gorizzutti, candidat Lutte Ouvrière dans la deuxième circonscription des Deux-Sèvres

Pour Émilie Baudrez (Les Républicains), "C'est une femme d'expérience qui a la stature pour remplir cette fonction. Mais je ne vois pas où sera le changement si on prend les mêmes et qu'on recommence".

Pour le candidat Reconquête, c'est bien qu'une femme soit nommée, "mais il ne faut pas qu'elle soit la secrétaire de Macron".

Enfin, pour le candidat divers gauche Gaël Joseph, "elle ne trompe pas à gauche, c'est une femme politique de droite".

 Le pouvoir d'achat

Chacun des candidats a son idée pour tenter de redonner du pouvoir d'achat aux Français. Delphine Batho (Nupes) estime 

Il faut bloquer les prix des produits de première nécessité, rétablir le tarif réglementé du prix de l'électricité et augmenter les petits salaires et les petites retraites.

Delphine Batho, candidate Nupes dans la deuxième circonscription des Deux-Sèvres

Un avis partagé par le candidat divers gauche Gaël Joseph, qui souhaite en plus conserver la retraite à 62 ans.

Á droite, Émilie Baudrez (LR) souhaite que l'on baisse les taxes sur les carburants en zone rurale.

La candidate Renaissance Cécilia Rochefort propose que le bouclier tarifaire énergétique soit prolongé.

Enfin à Lutte Ouvrière, Roger Gorizzutti souhaite un SMIC à 2.000 euros.

Les services publics

Les maisons France Services déployées en zone rurale à la suite des maisons maisons de service public sous la présidence Macron semblent faire l'unanimité parmi les candidats.  Delphine Batho (Nupes) considère qu'il faut interdire la fermeture des services publics en zone rurale et  "rétablir les contacts humains pour les démarches administratives." La candidate LR Émilie Baudrez souhaite conserver des services publics en zone rurale mais estime.

Il faut supprimer des postes de fonctionnaires là où il y en a trop.

Émilie Baudrez, candidate LR dans la deuxième circonscription des Deux-Sèvres

Le candidat Reconquête de son côté estime que la ruralité "ne pèse plus rien face à Bordeaux ou même à Niort".

Les déserts médicaux

Le manque de médecins, les fermetures de services sont selon le candidat Lutte Ouvrière Roger Gorizzutti le résultat des politiques des différents gouvernements "de gauche ou de droite qui ont supprimé des lits dans les hôpitaux".

Delphine Batho de son côté souhaite changer la loi et "prévoir une obligation temporaire et transitoire de quatre ans dans les territoires ruraux pour les médecins qui sortent de la faculté." Le candidat divers gauche Gaël Joseph souhaite salarier les médecins en zone rurale et pense.

Il faut développer l'installation de jeunes médecins sur tout le territoire.

Gaël Joseph, candidat divers gauche deuxième circonscription des Deux-Sèvres

L'eau

La ressource en eau est une actualité brûlante sans mauvais jeu de mot. La sécheresse et des chaleurs inhabituelles en mai touchent la région. Dans le département des Deux-Sèvres la question de l'eau est au cœur de sérieuses oppositions entre ceux qui sont pour les retenues d'eau, les bassines et ceux qui sont contre. La question a été posée à chacun des candidats et globalement, ceux de droite sont pour les bassines ceux de gauche plutôt contre.

C'est une solution écologique puisqu'on ne vide pas les rivières.

Cécilia Rochefort, candidate Renaissance deuxième circonscription des Deux-Sèvres

Roland Sainty pour Reconquête partage cet avis.

Il faut retenir les eaux de pluies par le biais des bassines.

Roland Sainty, candidat Reconquête dans la deuxième circonscription des Deux-Sèvres

Quant à Delphine Batho qui avait signé en 2018 un protocole sur la construction de bassines, elle est désormais contre "parce que le protocole n'a pas été respecté. Je demande l'arrêt immédiat de la construction des bassines".

Ce débat qui sera également traduit en langue des signes sera diffusé ce mercredi soir à 23h15 sur France trois Nouvelle-Aquitaine.

CARTE des circonscriptions des DEUX-SEVRES