Mineurs non accompagnés : des renforts pour la Maison départementale de l'enfance de Niort

Les salariés de la Maison départementale de l'enfance de Niort sont en grève depuis 15 jours. / © France 3
Les salariés de la Maison départementale de l'enfance de Niort sont en grève depuis 15 jours. / © France 3

Les départements sont actuellement confrontés à une surcharge de travail due à la forte augmentation de l'arrivée du nombre de mineurs non accompagnés. C'est particulièrement vrai dans les Deux-Sèvres où le Département vient d'annoncer de nouveaux moyens pour tenter de résoudre cette crise.

Par Christine Hinckel

Les salariés de la Maison départementale de l'enfance sont en grève depuis maintenant quinze jours à Niort. Ils estiment ne plus avoir les moyens de remplir de façon satisfaisante leur travail face à l'augmentation du nombre de mineurs non accompagnés qu'ils doivent prendre en charge.
L'une des principales difficultés pointées par le personnel de la Maison départementale de l'enfance est le peu de temps qu'ils ont à consacrer à l'évualation des nouveaux arrivants, tout particulièrement pour fixer leur âge.


Le renfort d'une équipe externe pour l'évaluation des jeunes

Le conseil départemental des Deux-Sèvres annonce aujourd'hui "qu'il a décidé de mettre en place une équipe spécialisée, externe à la MDE, qui prendra en charge l'évaluation des jeunes actuellement en attente d'orientation".  "La Maison départementale devrait ainsi retrouver des conditions de fonctionnement normales" ajoute le communique du département des Deux-Sèvres.
Sur le terrain, cette mesure est perçue comme une avancée par le personnel gréviste de la Maison de l'enfance "mais celà ne suffit pas" affirme ce matin Amélie Baudry, représentante Force Ouvrière à la MDE qui précise qu'à l'heure actuelle, "60 dossiers sont en retard".
Les salariés se rassemblent à nouveau cet après-midi devant la Maison départementale de l'enfance. Les représentants syndicaux doivent être reçus par la direction.


Gilbert Favreau auditionné à l'Assemblée nationale

Toujours à propos de ce dossier des mineurs non accompagnés, Gilbert Favreau, le président du conseil départemental des Deux-Sèvres sera auditionné ce jeudi à l'Assemblée nationale devant les membres de la Commission des affaires sociales. Il représentera l'Assemblée des Départements de France et entend indiquer notamment "que l'accueil de ces jeunes étrangers relève de la politique migratoire de l'Etat qui devrait s'engager dans le démantèlement et la répression des filières qui organisent l'arrivée massive et grandissante de ces jeunes".
L'accueil des mineurs non accompagnés représente un budget annuel d'environ un milliard d'euros pris en charge actuellement par les départements. Dans les Deux-Sèvres, cette dépense est passée de deux millions d'euros en 2016 à près de 5,7 million d'euros pour 2017 avec 320 jeunes actuellement pris en charge.

Le reportage de Ingrid Gallou, José Sousa et Carine Grivet

accueil mineurs en Deux-Sèvres
Reportage d'Ingrid Gallou, José Sousa et Carine Grivert / Intervevenants : Ousmane, mineur isolé venu de Guinée Conakry - Hélène Sicaud, éducatrice spécialisée à la Maison départementale de l'enfance de Niort - Antoine Godard, secrétaire du CHSCT FO 79





Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus