La dessinatrice niortaise Catherine Meurisse entre à l’Académie des beaux-arts

Publié le Mis à jour le
Écrit par Carla Butting .

La dessinatrice niortaise Catherine Meurisse accède ce mercredi 30 novembre à l'une des plus hautes distinctions artistiques françaises. Ses bandes dessinées et ses dessins de presse lui valent d'être installée à l'Académie des beaux-arts. Jamais la BD n'était entrée dans la coupole.

C’est la première fois qu’une dessinatrice de bande-dessinée, qui plus est une niortaise, est installée à l’Académie des beaux-arts. En janvier 2020, elle avait été élue par ses pairs, et avait ainsi pris place dans l’ancien fauteuil d’Arnaud d’Hauterives. Cette installation, au sein de la section « gravure et dessin », constitue une suite logique à son élection au sein de l’Académie. Ce mercredi 30 novembre, elle a revêtu son habit et reçu son épée, au cours d’une cérémonie retransmise en direct sur la chaine YouTube de l'Académie.

Catherine Meurisse est née à Niort en 1980. L’académicienne a longtemps dessiné pour la presse. Elle a notamment illustré les pages de Charlie Hebdo entre 2005 et 2014. Dans sa bande-dessinée La légèreté, publiée en 2016, l’auteure racontait son retour à la vie et au dessin, après l’attentat qui avait visé la rédaction en janvier 2015, auquel elle avait miraculeusement échappé. Plus tard, dans son livre Les Grands espaces, publié en 2018, l'illustratrice marquait les esprits, en racontant son enfance dans la campagne deux-sévrienne.

Ouvrir une nouvelle voie à l'Académie

Les romans graphiques de Catherine Meurisse ne s’oublient pas : la finesse de sa plume, sa maîtrise des couleurs, lui ont valu d’ouvrir une nouvelle voie à l’Académie, qui intègre, avec l’illustratrice de bande-dessinée, un nouveau genre d’artiste. Pour elle, cette entrée constitue « un casse, sans dommages, sans violence. Un pied de nez sans pied de biche, une adoption. » 

Un casse, sans dommages, sans violence. Un pied de nez sans pied de biche, une adoption.

Catherine Meurisse

Comme le veut la tradition, l’un de ses confrères, Adrien Goetz, a prononcé un discours lors de son installation. L’historien de l’art, qui a accompagné Catherine Meurisse avant son élection en 2020, s’est adressé à elle. « Vous n’aviez pas rêvé d’être académicienne. Lorsque je vous ai demandé si vous acceptiez le risque d’un scrutin incertain, puisque la bande-dessinée n’avait jamais eu droit de cité ici, vous m’aviez répondu « Eugène Delacroix a été élu à la huitième tentative ». J’ai pensé que vous étiez prête », racontait t-il lors de la cérémonie, avant d’ajouter, « du rêve à la réalité il suffit de quelques pages, de quelques livres ».

VIDEO. La cérémonie est à revoir ici.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité