VIDEO. Covid-19 : à Zoodyssée, les visons sous haute-surveillance pour éviter toute contamination

Un millier de visons ont été abattus ces derniers jours en France à la suite d'une contamination au Covid-19. Une nouvelle prise très au sérieux par le parc animalier Zoodyssée dans les Deux-Sèvres qui abrite un élevage conservatoire.
Covid-19 : des visons sous haute-surveillance à Zoodyssée
Covid-19 : des visons sous haute-surveillance à Zoodyssée © Félicie Gaudillat - France Télévisions
"Les visons sont 24 h/24 et 365 jours par an en extérieur", assure Guillaume Romano, directeur de Zoodysée. Des conditions suffisantes pour éviter que les 25 visons du parc animalier soient contaminés au Covid-19 ? 

Système de vidéosurveillance et tenues spécifiques à l'intérieur de l'élevage, ... Le parc animalier de Chizé n'a pas voulu prendre de risques et a renforcé le protocole sanitaire entourant les visons. "On les surveille de loin grâce à un système de vidéosurveillance qui nous permet de voir leur comportement au quotidien, vérifier que tout se passe bien", explique Mathilde Picard, soigneuse. 

Avec une autre collègue, elles se relaient pour s'occuper des visons. "On n'est que deux à pouvoir venir travailler à l'élevage pour limiter les risques."
Covid-19 : les visons d'Europe de Zoodyssée sous haute surveillance ©France 3 Nouvelle-Aquitaine
Ces derniers jours, déjà près de 1 000 visons ont été abattus en Eure-et-Loire, à la suite d'une contamination au Covid-19. 

Mais pour le directeur, "l'élevage conservatoire est complètement différent d'un élevage intensif pour la fourrure. On n'est pas dans des bâtiments clos et des petites cages. Ici, les visons sont logés individuellement et à l'air libre."

Les visons d'Europe, une espèce menacée d'extinction

Un enjeu de taille pour le parc, car les visons d'Europe sont menacés d'extinction. Il ne reste plus que 250 individus à l'état sauvage en France, situés en Charente et Charente-Maritime.  En août 2020, pour la deuxième année consécutive, trois portées de visons d'Europe naissaient à Zoodyssée. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo animaux nature coronavirus/covid-19 santé société