Dordogne : le terrain inondé par les eaux du quartier, leur projet de maison tombe à l'eau

Le couple de trentenaires propriétaire de cette jolie parcelle près de Périgueux en Dordogne ne peut pas construire la maison de ses rêves. À chaque averse, toutes les eaux du quartier se déversent sur leur terrain. La mairie n'envisage pas de travaux pour l'instant.

 

Adriane et Grégory Loissier, bloqués par l'inondation de leur chantier, espèrent un aménagement de la part de la mairie
Adriane et Grégory Loissier, bloqués par l'inondation de leur chantier, espèrent un aménagement de la part de la mairie © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Camille Michelland

En achetetant leur terrain à Chancelade, aux portes de Périgueux, Adriane et Grégory Loissier ne pensaient pas qu'ils construiraient un jour une maison "les pieds dans l'eau". Grégory,  artisan-maçon, a eu le coup de cœur pour ce joli terrain arboré de 2 300 mètres carrés à un prix raisonnable, dans un quartier recherché avec une vue imprenable. Une affaire !
De plus, la parcelle bénéficiait d'un cerficat d'urbanisme obtenu par la précédente propriétaire et leur permis de construire était validé. 
Sauf que leur parcelle, au lieu-dit La Croix Herbouze, est en contrebas de la route et du lotissement. Aussi, quand ils ont commencé les travaux de terrassement de la maison de 200m2 qu'ils voulaient construire eux-mêmes en trois ans, les premières pluies les ont rapidement refroidis. À chaque averse, leur terrain se retrouve agrémenté d'une copieuse cascade venue de la route et des pavillons en amont comme en témoigne cette vidéo ci-dessous.

Pas question pour le couple et leurs trois enfants en bas âge de se lancer dans cette situation instable. Selon eux, la précédente équipe municipale s'était engagée à réaliser des travaux de voirie en 2018 afin de drainer ces eaux pluviales et n'a pas tenu ses engagements.

Action en justice

Le couple a donc décidé de porter l'affaire au tribunal administratif de Bordeaux en décembre 2019. Un an plus tard, le 2 décembre dernier, nouvelle douche froide : le tribunal déboute les plaignants au motif que l'inondation n'est pas suffisamment importante. Selon les Loissier, le tribunal n'aurait pas pris en compte les preuves visuelles qu'ils avaient envoyées.
Héritant de la situation, la nouvelle équipe municipale se réfugie pour l'instant derrière la décision de justice. Bien que le maire ait reçu les époux il y a 6 mois, aucune solution n'est pour l'instant programmée.
Propriétaire d'une autre maison, et après avoir investi dans ce nouveau projet, le couple craint maintenant de rester bloqué dans cette situation ubuesque, obligé de payer un crédit pour le projet d'une maison qui tombe à l'eau. Il n'y a vraiment pas de quoi rigoler.

Le reportage de France 3 à découvrir ici >

Son terrain inondé, un couple de Dordogne ne peut pas construire sa maison ©France 3 Périgords

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société