Montignac : Lascaux 4 sortira de terre en avril

Publié le Mis à jour le
Écrit par D.V. et AFP

La pose de la première pierre du futur Centre international d'art pariétal, dit Lascaux IV, aura lieu le 24 avril prochain à Montignac en Dordogne. Le lancement du chantier se fera en présence de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti. 

L'annonce a été faite à la préfecture de la Dordogne, à Périgueux, lors d'un comité de pilotage réunissant les principaux acteurs du projet (préfecture, région Aquitaine et conseil général de la Dordogne). Édifié au pied de la colline de Lascaux, à deux pas de la grotte considérée comme la "Chapelle sixtine" de la Préhistoire, le futur centre Lascaux IV doit voir le jour en 2015.

Ce centre sera un fac-similé de la célèbre grotte ornée de peintures remontant à 17.000 ans, il limitera ainsi les dégâts causés à la colline du site originel. 300.000 visiteurs par an visitent déjà une réplique, Lascaux II. La grotte initiale est fermée au public depuis les années 1960.

Le projet scénographique évoque un partage du site en sept zones, entre reproduction de la grotte originelle, cinémas, espace dévolu aux liens entre arts pariétal et contemporain et expositions temporaires.

Le coût du projet est d'environ 50 millions d'euros, financés par la Région Aquitaine et le conseil général de la Dordogne (16,6 millions d'euros chacun), l'Union européenne (UE) injectant 12 millions, l'Etat 4 millions et le futur exploitant du site, 2 millions.

Les visiteurs seront équipés d'une "torche interactive", sorte de mini-tablette qui leur permettra de sélectionner les informations les intéressant plus particulièrement afin de constituer un enregistrement personnalisé de la visite.

Grâce à un code d'identification individuel, ces informations seront ensuite téléchargeables sur un ordinateur personnel. Ce type "d'assistant de visite" existe déjà ailleurs, par exemple à Bruxelles, au Parlement européen, explique-t-on au conseil général.

Mais le système prévu à Lascaux IV sera plus élaboré et un brevet devrait être déposé auprès de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI).