• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Elections européennes : déçus du grand débat, les maires ruraux iront eux-même défendre la ruralité

Vote lors des élections européennes du 25 mai 2014. / © Maxppp
Vote lors des élections européennes du 25 mai 2014. / © Maxppp

Ils feront campagne pour les campagnes ! En septembre, victimes de l'abandon des zones rurales, les maires ruraux voulaient boycotter les résultats des élections européennes du 26 mai. Déçus des résultats du Grand Débat, ils veulent aujourd'hui se porter candidats pour défendre la ruralité

Par Pascal Faiseaux

C'était le 22 septembre dernier, lors du congrès des maires ruraux de France. A l'initiative du président des maires ruraux de Dordogne Alain Castang, tous les maires ruraux se voyaient proposé de boycotter l'annonce des résultats des élections européennes le soir du 26 mai 2019.
La mairie de Rouffignac-de-Sigoulès (24) / © France 3 Périgords -Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette
La mairie de Rouffignac-de-Sigoulès (24) / © France 3 Périgords -Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette

Une proposition inédite, un acte de révolte qui a séduit nombre d'édiles lassés par une fonction de plus en plus exigeante, frustrante et vidée de son sens et par le poids toujours plus grand accordé aux métropoles face aux zones rurales.

Visiblement, la menace n'a pourtant pas été suffisante au goût des maires ruraux. Ils estiment ne pas avoir reçu de réponse à leur ras-le-bol... Et encore moins après le rendu du Grand Débat par le Président de la République pendant lequel Alain Castang estime que rien n'a été évoqué pour les zones rurales.
 
"On a respecté les institutions, on a attendu la fin des débats [...] mais 90% des maires ruraux sont déçus par Emmanuel Macron... 


Du coup, ils ont décidé d'épouser la proposition lancée par le maire de Ville en Tardenois (700 habitants dans Marne) : créer une liste apolitique candidate aux élections européenne. Déjà plusieurs maires du département ont décidé de s'unir sous la bannière "Fédération Citoyenne" et d'autres maires, à travers tout le territoire ont été emballés par l'initiative. Une menace suffisamment prise au sérieux pour que des élus locaux commencent à s'en émouvoir. 

 

"Les Européennes ça ne concerne pas que Paris et les métropoles"

Alain Castang estime que le combat est d'autant plus juste qu'une grande partie des autres communes rurales européennes a le même ressenti que les communes françaises. Parmi les premières propositions de cette future liste, la remise en question de la Loi Notre, ainsi que la simplification pour les demandes d'aides européennes dans le monde rural.
Alain Castang, représentant des maires ruraux de Dordogne
Pour le maire de Rouffignac-de-Sigoulès les maires de petites communes rurales peuvent prendre le relais pour représenter le monde rural lors des élections européennes - France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette

Demain, il se rendra à Graveron-Semmerville, petite commune de l'Eure où il rencontrera ses homologues. Ensemble ils procéderont à un vote et probablement à l'élection de la liste définitive des 79 personnalités (en parité hommes-femmes) qui mèneront le combat. Cette liste étant établie, les édiles auront jusqu'au 3 mai pour la déposer, et commencer leur croisade pour la défense du monde rural en Europe. 
Les maires ruraux déposeront une liste aux européennes
Défendre la ruralité, et les ruraux, voici le crédo de la liste que les maires ruraux vont déposer aux européennes. C'est le meilleur moyen selon eux de porter la parole des campagnes face à la toute-puissance des métropoles et de l'Etat qui ne les entendent pas. - France 3 Périgords - Elsa Arnould & Bertrand Lasseguette

 

Sur le même sujet

Interview d' Eloïse Morel du Collectif du 8 mars de Poitiers

Les + Lus