• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le gel printanier complique la vente de pomme

© F3A
© F3A

La météo des derniers mois touche aussi les pommes. Le gel printanier notamment transforme l'apparence des pommes et les rend impropres à la vente.

Par Anne-Flore Roulette

Les pommes ne font pas exception... Tout comme les vendanges ou les autres productions de fruits et légumes de la région, la météo capricieuse de ces derniers mois complique les rendements. 

Suite au gel tardif du mois d'avril, certaines pommes portent des stigmates. Traces brunes sur la peau verte ou légères déformations, cela empêche de vendre les produits correctement. Pour Alain Pouqet, pomiculteur, c'est une partie de sa production qui est touchée. 

Ce sont des pommes qui n'ont aucune valeur commerciale. Le seul moyen de les vendre c'est pour faire de la compote. Et la compote ce sont des prix qui couvrent à peine ceux de la récolte. 


Pour faire de la compote, il faut compter 10 centimes pour la récolte et un prix de vente à 12 centimes. L'agriculteur ne pense donc pas rentrer dans ses frais. 

Cependant, il nuance car par chance, le haut de son verger est resté intact. L'année 2017, ne fera donc pas partie des ces années de gels catastrophiques pour Alain Pouqet. 


La lutte contre le gel par aspersion est très gourmande en eau. Il faut un équipement spécifique. Et au fond on se rend compte qu'il ne sert que tous les 15 ou 20 ans. Je préfère m'en passer.


La récolte est prévue dans un mois. Grâce à leur appellation d'origine protégée, les fruits épargnés par le gel devraient se vendre à un bon prix. 


► Pour voir ou revoir le reportage en intégralité :

Le gel complique la production de pomme


Sur le même sujet

Côté tourisme, la canicule a forcé chacun à s'organiser en Dordogne

Les + Lus