Salon de l'habitat de Périgueux : les petits artisans doivent occuper le terrain

Trop coûteux en temps, en investissement, retombées incertaines, les petits artisans désertent foires et salons contrairement aux grosses entreprises qui peuvent se permettre cet investissement commercial. La Confédération Artisanat et Petites Entreprises du Bâtiment veut lutter contre le phénomène

Le salon de l'Habitat de Périgueux
Le salon de l'Habitat de Périgueux © France 3 Périgords - Clémence Rouher & Elsa Arnould
Lorsque les artisans sont présents sur les salons de l'habitat ils obtiennent des commandes ©France 3 Périgords


Des stands bien préparés, des arguments publicitaires rôdés, débités par des commerciaux diplômés : les foire-expositions ressemblent parfois à des dépliants publicitaires sur papier glacé.

Et dans l'exercice, ce sont les grosses entreprises et les grands groupes qui excellent. Car ils en ont les moyens. Conséquence, le chaland qui veut réaliser un chantier particulier a parfois du mal à trouver la perle rare, le petit artisan expérimenté proche de chez lui. 

Les petits artisans le plus souvent à flux tendu et sans savoir-faire commercial particulier n'ont ni le temps ni les moyens d'être présents sur ces salons. Une vitrine pourtant essentielle pour entrer en contact avec la clientèle qui a besoin d'eux. 

Le phénomène n'a pas échappé à la CAPEB, la confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment qui propose de jouer les intermédiaires. Illustration avec la CAPEB 24 présente au salon de l'habitat qui vient de se tenir à Marsac-sur-l'Isle, près de Périgueux ce week-end.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie artisanat