VIDÉO. Dordogne : une société foncière pour lutter contre les friches commerciales

Publié le
Écrit par Colyne Rongere
durée de la vidéo : 00h01mn43s
La rue Taillefer, axe commerçant historique de Périgueux se vide de plus en plus de ses commerces. En cause, des loyers trop élevés. Pour venir à bout des locaux restés vides, jeudi 9 février 2023, le département de la Dordogne a officialisé la création d'une SAS foncière. ©Colyne Rongere et Pascal Tinon - France Télévisions

La rue Taillefer, axe commerçant historique de Périgueux se vide de plus en plus de ses commerces. Principale raison : des loyers trop élevés. Pour venir à bout des locaux vacants et donner un nouveau souffle au centre-ville, le département de la Dordogne a officialisé la création d'une SAS foncière.

Vitrines fermées, rideaux baissés, panneaux "à vendre" sur les façades. Il est loin le temps où la rue Taillefer était le cœur commerçant de Périgueux.

Objectif : redynamiser les centres-villes

En quelques mois seulement, neuf enseignes ont mis la clé sous la porte sur cet axe historiquement passant. L'une des causes : des loyers parfois exorbitants. Il y a six mois, malgré ce contexte tendu, David Bouklas, gérant du café-librairie Boukie's Bookshop, a fait le pari de s'installer ici. Mais aujourd'hui, il est incapable de se rémunérer à la fin du mois.

"C'est toujours les mêmes questions, le loyer est trop cher par rapport à l'activité, à la fréquence de passages et même si c'est un quartier fréquenté de Périgueux, cela ne justifie pas des loyers si chers".

Résultat de ces baux commerciaux trop élevés, plus aucun acheteur ne se positionne et les friches restent vides. Face à cette situation en septembre 2020, la mairie annonçait sa volonté de taxer ces locaux commerciaux vides pour dynamiser le centre-ville. Un combat contre les friches que la municipalité ne pouvait pas mener seule. Depuis deux ans, elle travaille activement avec le département et d'autres actionnaires pour créer une société foncière à l'échelle de la Dordogne. Elle a été officialisée vendredi 10 février 2023.

Un capital de 3 millions d'euros

Cette société foncière départementale est le résultat de l'association des collectivités locales réunis au sein de la SEMIPER (Société d'économie mixte d'équipement du Périgord), de la Banque des Territoires et de plusieurs actionnaires privés.

En rachetant des friches commerciales, l'objectif de cette SAS foncière départementale est de répondre à trois besoins principaux : 

  • Restructurer des immeubles de centres-villes et centres bourgs (immeubles mixtes commerces/logements)
  • Reconvertir les friches
  • Acheter et réhabiliter l'immobilier d’entreprise

"C'est un vrai besoin. Cette société va acheter ces commerces, les rénover et les remettre sur le marché à des prix raisonnables. Elle pourra aussi acheter des terrains pour construire des bâtiments qui seront loués à des artisans ou à des entreprises.", confie Germinal Peiro, Président du département de la Dordogne.

Pour développer les projets de rachat et de rénovation, elle prévoit un capital de 3 millions d'euros, au total.

À Périgueux, le projet suscite beaucoup d'espoir. La mairie de Périgueux a déjà soumis plusieurs projets rue Taillefer et place de la Clautre. Mais les résultats ne devraient pas être visibles tout de suite car entre le rachat des friches et leur nouvelle mise en location, les étapes sont nombreuses.

Nous espérons que d'ici deux ans, nous puissions voir les premiers projets sortir.

Delphine Labails, maire (PS) de Périgueux

"Il faut se porter acquéreur du bien, identifier les propriétaires, ensuite il faut se mettre d'accord sur un prix et enfin concevoir l'aménagement.", confie Delphine Labails, maire (PS) de Périgueux qui espère voir les premiers projets sortir d'ici deux ans.

Cette nouvelle SAS ne pourra pas racheter tous les locaux commerciaux vides du territoire. Pour l'heure, elle envisage d'en racheter une trentaine sur l'ensemble du département.

Les communes de La Roche-Chalais, Eymet ou encore Sarlat ont déjà présenté des idées de réhabilitations. La société foncière attend ses premiers résultats pour espérer attirer et développer la vie économique d'autres communes périgourdines.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité