"Si je n'étais pas intervenue, l'animal serait mort" : sauver les chiens et les chats grâce à une formation aux premiers secours

En Dordogne, une toiletteuse propose, pour la première fois, une formation aux gestes de premiers secours spécifiques pour nos animaux de compagnie.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Un chat, ça griffe, ça mord, mais on a quand même envie de le secourir." Oui, mais comment agir lorsque son petit compagnon à quatre pattes se retrouve en danger ? C'est tout l'objet de la formation, dispensée pour la première fois à Coulounieix-Chamiers, en Dordogne, par la toiletteuse Caroline Vidaud. "Il faut savoir réagir, car parfois, on se sent impuissant et on se retrouve paralysés", insiste-t-elle.

Les premiers gestes

Envelopper son chat dans une serviette pour éviter les risques de morsure. "Là, vous voyez, toutes ses pattes sont prisonnières." Face à la formatrice, un petit groupe de sept personnes écoute attentivement les conseils pour reproduire les gestes à prodiguer en cas d'urgence. Certains sont même venus de loin. Comme Romane Verrier, toiletteuse qui a fait le trajet depuis Montpellier pour assister à l'atelier. "J'ai déjà eu des accidents de la route avec des chats. Je m'étais fait mordre, car je n'avais pas eu la bonne méthode", regrette-t-elle. Désormais, "elle sait où sont ses erreurs et comment les améliorer".

Les chiens ne sont pas oubliés. Pour la formation, Caroline Vidaud a même mobilisé ses propres animaux. Pop-Corn, un spitz nain et Lover, le malamute, pour se confronter à tous les formats.

Savoir réagir face aux étouffements

Lors d'intoxications alimentaires, "on peut faire plus de mal que de bien en faisant vomir son chien", indique la formatrice. "Un chien qui a déjà bu de la javel par exemple, il s'est déjà brûlé en l'ingurgitant, il peut avoir une double peine en le vomissant. " 

À chaque situation, sa solution. "Il faut se préparer à tout, dans la vie de tous les jours, ça peut être utile", remarque Léa Salinas, venue spécialement de La Rochelle pour se former aux gestes qui sauvent. Réanimation, étouffements, Caroline Vidaud tient à confronter ses élèves à tous les scénarios possibles. Elle-même a déjà dû secourir son chien après qu'il a avalé un morceau de viande, resté coincé dans sa trachée. "En quelques secondes, j'ai pu sauver la chienne. Si je n'étais pas intervenue, la trachée était totalement bouchée, l'animal serait mort." 

On a encore plus un lien fort avec le chien qui sent qu'on lui a sauvé la vie.

Caroline Vidaud

formatrice

Un lien plus fort avec son animal

Mais la formatrice tient tout de même à le préciser. Les gestes de premiers secours ne remplacent pas l'action d'un vétérinaire "qu'il faut appeler dans tous les cas".
"On va juste essayer de faire le maximum entre le moment où on se retrouve dans cette situation jusqu'à l'intervention d'un professionnel", souligne-t-elle.

Lors des réanimations, par exemple, il est important d'appeler à l'aide pour pouvoir "continuer le massage cardiaque dans le coffre en allant chez le vétérinaire".

durée de la vidéo : 00h01mn39s
Cette formation apprend les gestes de premiers secours pour chiens et chats. ©Bertrand Lasseguette France 3 Aquitaine

En France, on compte 17 millions de chiens et de chats dans les foyers. Autant de raisons de s'initier aux gestes de premiers secours.