Tourisme 2021 : records en Périgord ?

Vous avez pensé à réserver votre location en Dordogne ? Dépêchez-vous, il n'y en aura probablement pas pour tout le monde. Les réservations pour l'été s'annoncent bien, très bien même. Et le phénomène s'est accéléré depuis les annonces de déconfinement.

Brantôme, perle du Périgord, s'apprête à recevoir un flot de touristes cet été, qui viendront en grande partie de l'hexagone, et même des environs assez proches
Brantôme, perle du Périgord, s'apprête à recevoir un flot de touristes cet été, qui viendront en grande partie de l'hexagone, et même des environs assez proches © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

Respirez, vous êtes en Périgord

Vue exceptionnelle, nature intacte, vieilles pierres, randonnées, piscine particulière, grottes, rivières, forêts, gastronomie, monuments, liberté et calme garanti : tout ce dont rêve depuis des mois le citadin stressé par un an de confinement anxiogène, c'est exactement le fonds de commerce du tourisme périgourdin.

Une table sous laquelle mettre les pieds pour déguster un confit de canard face à une campagne intacte, c'est la promesse offerte par la grande majorité des gîtes de Dordogne. Photo réalisée sans trucage.
Une table sous laquelle mettre les pieds pour déguster un confit de canard face à une campagne intacte, c'est la promesse offerte par la grande majorité des gîtes de Dordogne. Photo réalisée sans trucage. © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

Voisins urbains

Conséquence, depuis quelques temps, le téléphone des Gîtes de France à Périgueux chauffe à blanc. Et pas que pour l'été : même le mois de mai commence à être bien rempli, voire complet par endroits. Tous les professionnels le remarquent, la clientèle est urbaine, souvent assez proche. Le Périgord retrouve ainsi ses voisins de Bordeaux et agglomération, mais aussi de Toulouse, d'Angoulême, ou de Limoges.  

Mère et fille, propriétaires de ce nouveau gîte à Saint-Front-la-Rivière sont sur tous les fronts pour préparer la saison touristique qui s'annonce déjà très chaude
Mère et fille, propriétaires de ce nouveau gîte à Saint-Front-la-Rivière sont sur tous les fronts pour préparer la saison touristique qui s'annonce déjà très chaude © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Anne-Laure Meyrignac

Hors-la-ville

Selon les Gîtes de France, cette tendance à l'exode chlorophylesque urbain s'observe dans toutes les campagnes proches des grands centres urbains. Les coins préservés mais pas trop éloignés de la capitale en Île-de-France sont pris d'assaut, tout comme les environs de Lille, de Nantes ou de Rouen. Une clientèle urbaine et hexagonale qui compense largement la perte des touristes étrangers.

Si Sarlat et le Périgord Noir restent les secteurs traditionnellement les plus prisés des touristes, d'autres secteurs moins connus et donc plus calmes tels que Brantôme en Périgord Vert vont bientôt afficher complet eux aussi
Si Sarlat et le Périgord Noir restent les secteurs traditionnellement les plus prisés des touristes, d'autres secteurs moins connus et donc plus calmes tels que Brantôme en Périgord Vert vont bientôt afficher complet eux aussi © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

Confirmation de la tendance 2020

En Périgord, on se réjouit de cette nouvelle orientation qui est née lors du premier confinement. L'an dernier, même les confinements avaient favorisé la présence de "touristes", venus se réfugier dans leurs résidences secondaires ou dans des locations. Le retour des étudiants chez eux avait aussi augmenté cette présence globale, même si les conditions n'avaient pas permis de consommer dans les établissements locaux.

Le tourisme en Dordogne se porte bien... très bien
Le tourisme en Dordogne se porte bien... très bien © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Anne-Laure Meyrignac

Hors confinement, le retour d'une clientèle hexagonale a permis de compenser le coup de massue reçu en mars 2020. Pendant l'été dernier, de juillet à octobre, les nuitées ont augmenté de 17% dans le département confirme l'Observatoire de l'Économie du Touristique de Dordogne.

La Dordogne dorlote son tourisme

Poumon économique de la Dordogne, le tourisme fait depuis longtemps l'objet de tous les soins de la part du Conseil Départemental. Et pour ne pas que ce poumon s'asphyxie pour cause de Covid, le Département avait pris des mesures l'an dernier, qu'il a renouvelées cette année par un plan de communication à 500 000 €uros

 

Vers une saison touristique record en Dordogne ©France 3 Périgords

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie covid-19 santé société