L'entreprise Elringklinger, près de Limoges, en plein boom

La sous-préfète de Bellac visitait mardi 21 octobre l'entreprise Elringklinger, à Nantiat. Le seul site en France du groupe allemand n'en finit pas de développer son activité depuis l'an dernier, grâce à un secteur automobile en plein boom de production.

L'année 2017 est l'année du renouveau pour l'entreprise Elringklinger de Nantiat. Grâce à un investissement de cinq millions d'euros, l'ancienne usine Meyllor vient de lancer une chaîne robotisée dédiée aux écrans thermiques qui permettent d'équiper les voitures de dernière génération. En quelques mois, cette nouvelle activité a boosté le chiffre d'affaires comme l'explique Mickael Tilly, directeur général du groupe :

Nous projettons de faire 40 millions d'euros de chiffre d'affaires, contre 36 millions l'année dernière.


Conséquence : 15 emplois en CDI ont été créés depuis le début de l'année, portant l'effectif de l'entreprise à 204 salariés.

Ce résultat positif s'explique par la bonne santé du secteur automobile en France. Pourtant, les ex GM & S, en Creuse, n'en ont pas profité. Un phénomène que la sous-préfète de Bellac justifie par la force de frappe du groupe allemand : "C'est difficile de comparer. Chaque entreprise a sa politique de développement, fait partie d'un groupe ou n'en fait pas partie. Ce que l'on voit sur Elringklinger, c'est la volonté de développer des projets sur site, de développer des produits innovants comme les écrans thermiques."

L'entreprise Elringklinger devrait poursuivre son développement en 2018, et peut-être embaucher une partie des 60 intérimaires des chaînes de production.

La sous-préfète de Bellac visitait mardi 21 octobre l'entreprise Elringklinger à Nantiat. Le seul site en France du groupe allemand n'en finit pas de développer son activité depuis l'an dernier, grâce à un secteur automobile en plein boom de production.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité