Incendies en Gironde : plus de 5 000 habitants autorisés à réintégrer leurs habitations

Publié le Mis à jour le
Écrit par MK

Trois mille habitants du Pyla-sur-mer, évacués le 18 juillet vont pouvoir regagner leurs habitations dès ce jeudi. Dans le sud Gironde, des habitants de Cabanac-et-Villagrains et d'une partie de Saint-Magne vont également pouvoir rentrer chez eux.

Enfin de bonnes nouvelles pour les habitants vivant à proximité des incendies en Gironde. La phase des retours à domicile a débuté ce jeudi.

Alors que le feu de la Teste-de-Buch, qui a détruit 7 000 hectares est désormais contenu, la préfète de la Gironde Fabienne Buccio a annoncé que certains évacués pourraient regagner leurs domicile dès la fin d'après-midi.

"On a évacué un peu large"

"On va réintégrer une partie de la population. La nuit où on a eu vraiment beaucoup d'inquiétudes sur l'avancée de ce feu, on a évacué un peu large du côté du Pyla.
Nous allons donc réintégrer ces personnes là, en faisant la coupure avec une route départementale qui passe dans ce quartier", a avancé Fabienne Buccio

Pour l'instant, 3 000 personnes, situées au nord de la départementale 2018 sont concernées par ces réintégrations sur le secteur de la Teste-de-Buch. 

2 400 habitants concernés dans le sud Gironde

La décision d'autoriser la réintégration de ce secteur a été prise après un survol du feu, qui a permis d'établir un bilan précis de la situation.
Un survol équivalent a également eu lieu dans le  Landiras et et a permis également d'envisager de nouveaux retours de population, notamment dans la partie nord du secteur, plus stabilisée.  

Les habitants de Cabanac-et-Villagrains, à l'exception du hameau de Jeannot, et une partie de la population de Saint-Magne sont autorisés à revenir dans leurs logements. Une décision qui concerne 2 400 habitants.
Les autres devront encore patienter quelques temps :  les feux ne sont toujours pas fixés, et des conditions défavorables, avec du vent, sont attendues dans la nuit. Elles pourraient favoriser des reprises des incendies. 

"Je peux comprendre l'impatience des populations. Je pense qu'il faut se rendre qu'on est quand même face à deux grands feux, qui ne seront pas éteints aussi vite que ça, et qu'il faut encore un peu de patience, au moins quelques jours avant de réintégrer les habitations", a poursuivi la préfète Fabienne Buccio.

Plus de 36 000 personnes ont été évacuées en Gironde depuis le début des incendies de la Teste-de-Buch et de Landiras. 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité