Incendies en Gironde : un homme en garde à vue pour l'incendie de Landiras, les fumées se rapprochent dangereusement du Pyla-sur-mer

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maïté Koda .

Les deux incendies qui ravagent le département depuis sept jours, continuent leur progression dans les secteurs de Landiras et La Teste de Buch. Un homme a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'incendie du sud Gironde. Sur le bassin d'Arcachon, les fumées et les flammes se rapprochent de la commune du Pyla-sur-mer.

22h20. Les flammes se rapprochent de la commune du Pyla-sur-mer

Les fumées  de l'incendie en cours à la Teste-de-Buch sont désormais toutes proches du Pyla sur mer. Plusieurs maisons sont menacées par les flammes et les fumées.

Nouveau départ de feu à Vensac

Un nouveau départ de feu a été constaté sur la commune de Vensac, sur le littoral aquitain. Une dizaine d'hectares sont déjà détruits, l'évacuation d'un camping est en cours. 

22h. Deux enquêtes ouvertes par le parquet de Bordeaux

Le parquet de Bordeaux a annoncé ce lundi soir avoir ouvert deux enquêtes distinctes concernant les incendies en Gironde.

La première concerne le feu de Teste-de-Buch, et une enquête pour "destruction involontaire par incendie (...) due au manquement à une obligation de sécurité ou de prudence".



Un incendie occasionné par une panne de véhicule conduit par un employé d'un camping du secteur, le 12 juillet. Lorsque le conducteur est descendu du véhicule, il a constaté que ce dernier était en flammes. "Il alertait immédiatement les pompiers, mais le feu, hors de contrôle, se propageait rapidement. Quoique disposant d'un extincteur dans le véhicule, le conducteur déclarait ne pas avoir eu le temps de s'en saisir pour éteindre le feu", écrit le parquet dans un communiqué.

"Alors que le camion est toujours, à ce jour inaccessible, une expertise a été désignée pour établir l'état mécanique du véhicule et son état d'entretien avant le départ du sinistre", poursuit le parquet. 

Un homme en garde-à-vue pour l'incendie de Landiras

La deuxième enquête concerne, elle le secteur de Landiras et évoque une "destruction par incendie (...) pouvant causer un dommage aux personnes". 

Ce même mardi 12 juillet, un garagiste qui circulait sur la CD 115 a vu un "véhicule stationné, qui démarrait rapidement à sa vue".  "Lorsqu'il arrivait sur le lieu de stationnement, le témoin constatait que le feu était en train de se propager. Il s'arrêtait et tentait, en vain, de l'éteindre", précise le parquet de Bordeaux.  

L'incendie, toujours en cours, a depuis ravagé près de 10 000 hectares. Les investigations ont pu démontrer qu'il s'agissait d'un acte volontairement malveillant. Ce lundi, un homme a été placé en garde à vue par les enquêteurs de la BR de Langon. Les militaires s'interrogent sur l'existence d'un lien entre le feu de Landiras, et plusieurs départs de feu constatés et circonscrits entre le 13 et 15 juillet. Des expertises et auditions de témoins sont toujours en cours.

19h30. Les campings du Pyla brûlés à 90 %

La journée noire annoncée ce lundi a bien eu lieu. La préfète de Nouvelle-Aquitaine Fabienne Buccio a confirmé ce lundi en fin de journée que cinq campings du secteur de la dune du Pilat ont brûlé à 90 %. Une information à retrouver dans notre article ici .



Concernant les dégâts sur les massifs forestiers, 5 000 hectares ont brûlé dans le secteur de la Teste-de-Buch, contre 10 000 hectares côté Landiras.

Sur cette seule journée de lundi, 16 000 personnes ont du quitter leurs logements, ce qui porte le total de personnes évacuées à 32 000 personnes

"Le feu ne fait pas ce qu'il veut. Nous l'embêtons, nous le contrarions, nous agissons et nous construisons des pares-feux, des fossés tout autour de lui. Le vent tournant sans arrêt, il essaie de bouger sur toutes les faces", a poursuivi la préfète de Nouvelle-Aquitaine. 

Mince lueur d'espoir pour les pompiers : les températures de mardi devraient chuter d'une dizaine de degrés ce mardi.  

Le point à 17 heures 30

Les incendies en Gironde continuent de s'étendre ce lundi. Comme annoncé, la journée est "apocalyptique". Les très fortes températures, jusqu'à 43 degrés, et les vents violents et instables ne font qu'aggraver la situation.

  • Plus de 15 000 hectares ont brûlé, dont 10 500 sur le secteur de Landiras. Aucune victime n'est à déplorer, mais des campings ont brulé dans le secteur de la Teste-de-Buch. Selon le maire de la commune Patrick Davet,  5 des 6 campings situés coté océan ont brûlé

  • Déjà 15 000 personnes ont été évacuées ce jour. Parmi elles, on dénombre 8 000 personnes, dans les quartier de Miquelot et du Pyla-sur Mer, à la Teste-de-Buch. Dans le sud Gironde, ce sont  3 500  évacuations qui ont lieu dans le secteur de Landiras, sur les communes de  Landiras, Budos, Balizac, Villandraut, Noaillan et Léogeats.

    Le Poste de commande opérationnel des pompiers, localisé à Villandraut, doit être redéployé sur Langon dès mardi.

    La commune de Saint-Magne est également évacuée en cette fin d'après-midi.

  •  Un appel à la mobilisation de tous les pompiers du département a été lancé par le contrôleur général Mathieu Vermelen. "Tout le monde est appelé sur le feu", a insisté la préfète Fabienne Buccio.

  • Des détonations ont été entendues sur le secteur de la Teste-de-Buch à la mi-journée. Il s'agirait de bouteilles de gaz provenant des restaurant et campings environnant qui auraient explosé sous l'effet de la chaleur. D'après une source policière, des vieilles munitions enterrées dans la forêt sont également à l'origine de ces déflagrations

         

  • L'évacuation du zoo de la Teste-de-Buch est en cours depuis la mi-journée, les animaux vont rejoindre le zoo de Pessac. 

16h10.  Appel général à tous les pompiers du département

Dans un point presse, la préfète de la Gironde Fabienne Buccio a relayé un appel à la mobilisation de tous les pompiers du département, afin de venir lutter contre les flammes.  "Le directeur du SDIS a lancé un appel général à tous les groupements de pompiers du département" , a t-elle déclaré alors que 1 700 pompiers de toute la France luttent déjà contre les flammes à Landiras et la Teste-de-Buch.

Tout le monde est appelé sur le feu. Tous les pompiers : volontaires, professionnels... Tout le monde viendra pour nous aider à passer les heures qui vont suivre. La situation va être compliquée, toute la fin de journée, mais aussi toute la nuit.

Fabienne Buccio, préfète de la Gironde

Point presse à Villandraut le 18 juillet

"Nous sommes confrontés à une situation exceptionnelle. Ca fait plusieurs jours que nous sommes à plus de 40 degrés, les massif de résineux est surchauffé par l'incendie et la température", a rappelé de son coté Mathieu Vermeulen, chef de corps des pompiers de la Gironde. En raison des vents violents et instables, le feu progresse "sur tous les flancs", a ajouté la préfète. 

Dégâts matériels

"On a une maison brûlée sur Landiras, un restaurant sur la Teste-de-Buch...  Je vais être honnête avec vous, ce bilan là va s'aggraver forcément dans les heures qui viennent", a poursuivi Fabienne Buccio. 

"Cela fait plusieurs jours que nous sommes à plus de 40 degrés. On a un massif de résineux, qui est surchauffé par l'incendie et la température, indique Mathieu Vermelen.  

On a des sautes de feu, qui partent en cime directement. Toutes ces conditions font que les vitesses de propagation sont très importantes. Lorsque que vous avez un front de 100 m ou 200 m qui arrivent, il a une telle intensité qu'on est obligés de mettre les sapeurs pompiers en protection",
poursuit-il.  

Quinze mille personnes ont déjà été évacuées dans le département ce jour, sur les communes de la Teste de-Buch, Balizac, Budos, Léogeats, Villandraut et Noaillan. 

Départ de feu dans les Landes

Les moyens des pompiers sont également mobilisés dans les Landes, où un troisième incendie est en cours sur la commune de Vert. Une trentaine d'hectares ont déjà brûlé. 

14h45. Nouvelles évacuations en cours sur le secteur de Villandraut

De nouvelles évacuations sont en cours sur Villandraut, Noaillan et Léogeats, trois communes situées à une vingtaine de kilomètres au sud de Landiras, où le feu sévit depuis maintenant sept jours.

Le poste de commande des pompiers, situé à Villandraut est lui-aussi en cours d'évacuation, afin d'être redéployé sur la commune de Langon dès mardi. 

14h00. 8 000 personnes évacuées à La Teste-de-Buch

La préfecture de la Gironde  annonce avoir lancé l'évacuation de 3 000 personnes dans le secteur du Pyla sur mer à la Teste-de-Buch et de 5 000 personnes dans le quartier des Miquelots. Ev raison du vent instable, le feu vient de sauter la piste 214, où les pompiers tentaient pourtant de lutter contre une reprise depuis plusieurs heures.

Des secteurs à éviter impérativement, précise la préfecture. De nombreuses routes sont également fermées dans le département. La liste est à retrouver ici. 

Plus tôt dans la matinée, le maire de la Teste-de-Buch Patrick Davet avait déjà alerté sur la possibilité de nouvelles évacuations, en raison notamment des fumées qui ont changé de trajectoire avec le changement de sens du vent. 

Ce lundi, ce sont donc 8 000 personnes qui sont évacuées sur le secteur de la Teste de  Buch, et  3 500 personnes qui seront évacués avant 17 heures dans les environs de Landiras. 

Ces 11 500 évacuations s'ajoutent aux 16 000 déjà mises en œuvre  depuis le début de l'incendie dans le département.  

Dans un post Facebook, la mairie d'Arcachon tente de rassurer ses habitants incommodés par les fumées, et rappelle que l'accès aux massifs forestiers est interdit, tout comme le mouillage sur le secteur de la passe Sud d’entrée du Bassin d’Arcachon.

12h00. "La forêt devient une poudrière"

Le sous préfet Ronan Léaustic a tenu un point presse ce lundi matin à 10 heures à la Teste-de-Buch. Déjà 4 300 hectares de forêt ont brûlé sur le secteur, une superficie qui continue d'augmenter même si "l'ensemble des feux a été contenu dans la nuit", a souligné le sous-préfet qui s'est félicité du succès de la stratégie de défense des points sensibles :  "Pas de campings brûlés, pas de restaurant tombé lors de l'arrivée du feu sur la mer, pas de saute de la zone sud. Ce sont des premiers motifs de satisfaction".

  "On est sur des feux toujours en progression, qui ne sont pas fixés. On travaille au sol, avec des moyens aériens et avec des contre-feux pour essayer de canaliser leur progression", a renchérit Marc Vermeulen, directeur du SDIS 33.

Pour autant, malgré l'arrivée de moyens supplémentaires aériens ou terrestre, l'appréhension est réelle au regard de la journée qui s'annonce, avec des changements de direction de vents. "On va dépasser les 40 degrés sur les deux sites (Landiras et la Teste de Buch), a rappelé le directeur du SDIS, qui décrit des situations "extrêmes et exceptionnelles".

On a observé un phénomène au cours des derniers jours : vers 15 h-16 h, ça devient une poudrière, et le feu explose littéralement. On a vu des phénomènes que les forestiers n'avaient jamais vu auparavant : des troncs de pins de 40 ans éclatent avec la température.

Marc Vermeulen, chef de corps des pompiers de Gironde

France 3 Aquitaine

Des arrêtés préfectoraux ont été pris pour interdire l'accès au lac de Cazaux aux plaisanciers ainsi que sur plusieurs zones côté mer autour de la dune du Pyla. 

10h50. Des évacuations envisagées sur le secteur de la Teste-de-Buch

Situation toujours très difficile sur le secteur de la Teste-de-Buch. "Le feu est toujours contenu en tête de feu et contenu en bourg de Cazaux", explique le maire de la commune dans un poste Facebook. Patrick Davet précise également que des évacuations pourraient être envisagées au regard de la situation défavorable.

"En fonction des vents sud-est du jour, les fumées peuvent être importantes et très incommodantes, ce pourquoi même si les habitations ne sont pas menacées, nous serons peut être obligés de faire évacuer de manière préventive certaines zones de la ville, notamment Les Miquelots-portes de l’océan", prévient-il.

Un message relayé par Marc Vermeulen, directeur du SDIS 33 ce lundi matin.

durée de la vidéo: 01 min 06
Marc Vermeulen, chef de corps des pompiers de la Gironde détaille les changements de vents attendus sur le secteur de la Teste-de-Buch; Les fumées vont incommoder de nombreux habitants ©France 3 Aquitaine

Les habitants des zones concernées sont donc invités à rassembler préventivement leurs effets personnels (médicaments et ordonnances notamment) et leurs animaux de compagnie. 

10h20. Nouvelles évacuations sur Landiras et ses environs

Le feu a encore progressé de 1 000 hectares dans la nuit, les coupes préventives réalisées n'ont pas été efficaces. Conséquence : de nouvelles évacuations sont en cours sur le secteur de Landiras. Des habitants de la commune qui se trouvaient encore chez eux, tout comme ceux des communes aux alentour de Balizac et Budos ont été évacués.

Les habitants concernés ont été prévenus par SMS de la nécessité de quitter leur logement au plus vite. L'immense majorité devrait être relogée par des proches. 

La situation s'annonce particulièrement défavorable ce lundi, avec un vent tournant et des pics de chaleurs attendus jusqu'à 43 degrés.

9h00.  Les feux ont encore progressé pendant la nuit

Les pompiers ont passé une nouvelle nuit sur le front des incendies qui continuent leur progression ce lundi matin. A Landiras, le feu a désormais ravagé 10 000 hectares. "Il fait 14,5 km de long sur 9 km de large et une circonférence de 48 kilomètres", a précisé Marc Vermeulen, directeur du SDIS de la Gironde, et invité de France info ce lundi matin.

A la Teste de Buch, ce sont 4 200 hectares qui sont désormais détruits par les flammes, alors que les flammes ont atteint l'océan dimanche soir.

08.50. Une journée apocalyptique annoncée

Ce lundi est annoncé comme une journée "apocalyptique" par les pompiers, avec une température de 42 ° annoncée et hygrométrie inférieure à 10 %.

Les vents devraient atteindre entre 50 et 60 km/h, avec des pointes à 70 km/h. "Ce vent va faire un 180°. Il va changer complètement d'orientation, et de manière différente sur les deux feux. Là où le front du feu était sur la gauche, ça va changer complètement et ce sera le flan opposé qui va avancer", explique Marc Vermeulen.

Cela nous oblige à redispatcher le dispositif et revoir toutes les défenses de points sensibles. On est vraiment dans une journée très compliquée. Les massifs sont de réelles poudrières. 

Marc Vermeulen, directeur SDIS 33

France info

D'autant plus qu'au delà de des deux incendies majeurs, une vingtaine de départs de feux sont observés chaque jour dans le département, mobilisant les pompiers. 

Renforts de pompiers

Dimanche soir, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé un renfort de 200 pompiers supplémentaires pour venir en aide à ceux déjà engagé. Au total ce sont donc 1 700 pompiers qui sont déployés sur les deux incendies, et mobilisés jour et nuit.

A compter de 10 heures ce lundi, le ballet des moyens aériens a prepris sur le département, avec 6 Canadair et 3 Dash engagés. 

 

Feux tactiques à Landiras

Les pompiers qui luttent  aussi au sol mettent également en place des moyens de prévention. Ces actions préparatoires comprennent également les coupes préventives des arbres afin de bloquer la progression de l'incendie, la pose de produits retardant sur des kilomètres et des  feux tactiques.

Ces feux, allumés volontairement par les pompiers leur permettent de créer des zones blanches qui font tampon avec l'incendie en cours. 



Des pompiers des Pyrénées-Orientales et des Bouches-du-Rhône, aguerris à la tactique, sont venus en renfort sur la zone. Un travail effectué de façon nocturne afin de préparer aux difficultés de ce lundi. 

A ce jour, aucune victime n'est à déplorer.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité