• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Belle “récolte” pour la Banque Alimentaire

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

La Banque alimentaire a collecté vendredi et samedi dans les grandes surfaces françaises près de 12.500 tonnes de nourriture soient 25 millions de repas pour les plus démunis, soit un million de plus qu’en 2010. Plus de 450 tonnes en Gironde.

Par C.B.

Deux journées intenses vendredi et samedi derniers, pour les 3000 salariés et bénévoles de la Banque alimentaires de Bordeaux. Ils ont collecté et acheminé les dons des consommateurs girondins auprès de 300 enseignes de supermarchés. Des conserves essentiellement, pâtes alimentaires, huile, ou café, car les produits frais sont collectés au jour le jour auprès des surpermarchés...
Jean-François Runel-Belliard, secrétaire est satisfait de ces journées de solidarité :

Nous sommes ébahis par la générosité des Girondins, et surtout dans un contexte économique difficile pour tous.

Car il est vrai que peut-être chacun peut s'identifier aujourd'hui à ses familles qui bénéficient aujourd'hui d'un panier repas auprès des associations. Et il a même ceux qui bénéficient de cette aide qui, symboliquement ont choisi ce jour là d'amener leur pierre à l'édifice solidaire.

Selon Jean François Runel-Belliard :

J'ai vu cela, à Ste Eulalie, des personnes qui donnaient une boite de thon ou des pâtes, pour contribuer, eux aussi...

 







Maintenant le tri

Selon la BABG (Banque Alimentaire de Bordeaux Gironde), les chiffres, entre 450 et 500 tonnes, seraient légèrement supérieurs à ceux de l'an dernier 438 t). Une bonne nouvelle : les donateurs ont entendu l'appel des associations qui expliquaient le manque de moyens occasionné par le désengagement de l'Europe...

L'opération de collecte va faire place maintenant à de longues journées de tri pour les bénévoles dans le hangar géant de la banque alimentaire de Bordeaux Lac. Déjà des collèges et Lycées de Gironde se relaient depuis vendredi par demi-journée pour prêter main forte à la soixantaine de salariés et bénévoles du site. Une façon pour eux "d'être sensibilisés à la solidarité, nous aider et d'amener de la jeunesse et de la bonne humeur" dans cette démarche...

Inquiétude pour l'avenir

C'est rien de dire que les dirigeants de la BABG se posent des question sur les années à venir. Car le désengagement de l'Europe a un double effet, voire triple.
  • Les chiffres ne sont pas encore officiels, ce qui rend une gestion difficile. Et ce qui est annoncé, officieusement, serait déjà inférieur à 6% aux chiffres de l'an dernier.
  • Aucune commande n'a pus être prise ( les chiffres n'étant pas connus), ce qui fait qu'il n'y aura pas, par exemple, de lait ni de fromage ni de beurre dans les paquets dés le mois d'avril...
  • de plus les "tarifs" selon lesquels la commande européenne est faite ont presque doublé. +0,35 cts pour le lait à 0,50 euro ; 1,50 à 2,50 euros pour le beurre et de 0,70 à 1,10 euro...
  • Le nombre des demandeurs a augmenté de 16% cet été. Ce qui veut dire que plus de 32000 personnes ont besoin de la banque alimentaire chaque année.
Et malgré l'enthousiasme de ces journées de solidarité, la Banque Alimentaire s'inquiète sur l'avenir. Et déjà, dans le but de partager, la "ration" proposée dans les paniers est passée de 1,5kg à 750g... 

Sur le même sujet

Une école associative fait revivre l'école communale de La Douze en Dordogne

Les + Lus