• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux : à deux euros, le bus pour la plage ne désemplit pas

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Voir la mer pour deux euros, et un peu de patience… depuis le début de l'été, la formule du Transgironde, qui dessert plusieurs communes du littoral, séduit nombre de Bordelais.
 

Par MK avec Clélia Bayard

Le maillot, la planche, et une pièce de deux euros… Vous voilà prêt pour aller à la plage. Tout l'été , les Transgironde transporte les passagers entre Bordeaux et les plages de Lege Cap Ferret, du Porge, de Lacanau et de Carcans.

Entre ceux qui n'ont pas le permis, ou ceux qui souhaitent bénéficier du tarif attractif : 2 euros l'aller simple, 3,60 euros l'aller-retour, l'offre séduit tout particulièrement les plus jeunes.


La ligne 702 effectue la liaison entre Bordeaux et Lacanau. Le trajet dure un peu : il faut compter une heure et 50 minutes entre la gare Saint-Jean et l'océan. Mais la formule à prix unique, qui est pour beaucoup la seule possibilité d'accéder à la mer, séduit toujours :  les lignes vers le littoral accueillent près de 200 000 vacanciers chaque été

 "Le week-end on est obligé de faire partir des doublages, pour assurer les lignes", explique Julien Sanz, conducteur sur la 702. Les jeunes profitent aussi de leurs avantages avec des cartes festivals, des cartes juniors… C'est profitable pour tout le monde".


Voir le reportage de France 3 Aquitaine
Les bus pour la plage de désemplissent pas

 

Réservation conseillée

Une formule alléchante, qui nécessite quand même un peu d'anticipation. Au vu de l'affluence les jours de beau temps, il est fortement conseillé de réserver. Les places s'achètent en ligne, mais nécessitent d'avoir un compte Transgironde (qui se crée en quelques clics).

Le paiement s'effectue également en ligne. Le montant reste inchangé : 2 euros l'aller simple, 3,60 euros l'aller retour. Une fois les démarches effectuées, le voyageur reçoit un mail de confirmation et un QR code à présenter au chauffeur.



 

Sur le même sujet

Pages d'été Dordogne : la pêche au silure... et sa cuisine !

Les + Lus