• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

[DIRECT] 5e manifestation des gilets jaunes à Bordeaux : la situation dégénère en fin d'après-midi

Après une manifestation pacifique, c'est au tour des casseurs d'entrer dans la danse encore une fois Place Pey Berland. Comme le samedi précédent, les débordements ont lieu Cours Victor Hugo en ce début de soirée. Mais à 20 heures, il y a moins de dégâts que la semaine passée. 

Par CB

Il est 20 heures.  Le bilan provisoire : il y aurait  27 interpellations et 22 personnes ont été blessées dont  6 policiers blessés légèrement selon la préfecture de Gironde.
 

 
A cette heure-ci, les dégâts sont moins importants que la semaine dernière. 

Une étudiante de L'IJBA, institut de journalisme est sur place  : 
 


Bordeaux a connu à nouveau des débordements en cette fin de journée, du côté du Cours Victor Hugo. Le jeu du chat et de la souris a repris entre des manifestants et les forces de l'ordre.

La correspondante du Monde suit ces affrontements. 
 

Dans le centre-ville, les promeneurs venus faire les courses de Noël ont marché dans tous les sens au milieu des pétards, gaz lacrymogènes à l'intersection de la rue Ste-Catherine et du Cours Victor Hugo notamment. 

Il restait quelques centaines de manifestants alors que dans le cortège, on a pu compter jusqu'à 4500 manifestants dans le courant de l'après-midi, autant que samedi dernier. 
 

19h : le calme revient du côté de l'Opéra, dispersion ailleurs

Le cours de l'intendance est paisible mais d'autres feux de poubelles sont allumés dans la ville notamment cours Victor Hugo.
 
© S.Tuscq-Mounet
© S.Tuscq-Mounet



18h30 les pompiers tentent d'éteindre une voiture en feu très près des habitations, rue Paul Bert.
 


​​18h20 Les affrontements se poursuivent  en centre-ville.

18h les forces de l'ordre se positionnent place de la comédie.


17h55
Ailleurs, place de la comédie, on préfère chanter sa colère...
 


 17h49 Le même geste répété dans les manifestations en référence aux lycéens de Mantes-la-Jolie.
 


17h45
Les responsables d'affrontements avec la police de la place Pey Berland ont été dispersé dans la ville.
 
 
La situation dégénère vers 16 heures


17h30
Un groupe d'individus s'engouffre rue Sainte Catherine puis sur le bas du cours de l'intendance où les boutiques ferment les unes après les autres.
 

 
Les boutiques ferment à la vue des "gilets jaunes"... / © CL
Les boutiques ferment à la vue des "gilets jaunes"... / © CL


17h20 la situation reste tendue.


Vers 17h, la place Pey Berland est évacuée.


Vers 16h00 des échauffourées éclatent sur la place

Sur le même sujet

François Asselin - invité du 19/20 de France 3

Les + Lus