replay

Agriculteurs en colère, contamination des huîtres, drogue, sécurité : les dossiers d'Etienne Guyot, préfet de Nouvelle-Aquitaine

La crise agricole, la colère des taxis, mais aussi la préparation des Jeux Olympiques à Bordeaux ou l'épineux dossier de la LGV, le préfet de la région Nouvelle Aquitaine et de Gironde est sur tous les fronts en ce début d'année. Un an après sa nomination, Étienne Guyot est l'invité de Dimanche en Politique (Dimanche 11h10)

L'annonce de la levée des barrages de la part des syndicats agricoles jeudi 1er février, après les dernières annonces du premier ministre Gabriel Attal a satisfait Etienne Guyot. Car le préfet de région, qui a rencontré courant janvier les représentants syndicaux locaux, ne rate pas une occasion de souligner l'importance à ses yeux de ce secteur." Les services de l'Etat doivent être au plus près d'eux. Nous avons des liens très forts avec le monde agricole et une volonté d'agir qui l'est également."

Le but est de remonter le moral à cette profession.

Etienne Guyot

Préfet de Nouvelle-Aquitaine

Soutien aux ostréiculteurs

Une crise chasse l'autre. Avant les agriculteurs, l'ostréiculture a été pénalisée par l'interdiction de commercialiser les huîtres pendant les fêtes. Là encore, Etienne Guyot s'est voulu en soutien en recevant les représentants de la profession :"je les ai réunis dès le 5 janvier afin de prendre les mesures d'urgence pour que les professionnels puissent continuent quand même à fonctionner. Avec les moyens dont je dispose, on les accompagne au maximum".

L'année 2024 s'annonce chargée pour le préfet et ses équipes avec les Jeux Olympiques et l'enjeu majeur de la sécurité, les transports et notamment les travaux de la ligne LGV entre Bordeaux et Toulouse, qui viennent de commencer en Gironde. 

Une émission à retrouver sur france.tv

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité