Bordeaux : Alain Juppé répond à Darwin dans une tribune

Alain Juppé, président de Bordeaux métropole et Philippe Barre, co fondateur de Darwin / © GEORGES GOBET / AFP
Alain Juppé, président de Bordeaux métropole et Philippe Barre, co fondateur de Darwin / © GEORGES GOBET / AFP

Au tour du maire de Bordeaux et président de Bordeaux métropole de s'exprimer dans une tribune publiée dans le Monde ce vendredi.  Sous le titre "Amis de Darwin, que voulez vous de plus ?" Alain Juppé répond aux cent personnalités qui, la semaine dernière, appelaient à "sauver l'écosystème Darwin"

Par Maïté Koda

La guéguerre entre Darwin et Bordeaux métropole aménagement se poursuit par tribunes interposées. Et c'est visiblement dans Le Monde que tout se joue.
Les deux parties s'opposent sur des parcelles de terrain actuellement occupées par Darwin, mais qui, maintenant que l'autorisation a expirée, devraient revenir entre  les mains de Bordeaux métropole aménagement (BMA).
 

La corde de l'opinion publique

L'aménageur souhaite les exploiter pour y faire des travaux de raccordement, en vue de construire un écoquartier de plus de 3000 logements.

Philippe Barre, le co-fondateur de Darwin, aujourd'hui un lieu emblématique de Bordeaux, rassemblant, restaurant bio, pépinière d'entreprise, associations etc, avait dans un premier temps joué la corde de l'opinion publique en publiant une tribune signée par cent personnalités, appelant à "sauver l'ecosystème Darwin".

 
 


"Que voulez-vous de plus ?"

Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux métropole a donc choisi de répondre via le même canal, sous un texte intitulé "Amis de Darwin, que voulez -vous de plus ?"

Alain Juppé, qui se dit "profondément peiné" par "la dégradation des relations entre Darwin et Bordeaux métropole", assure "avoir le sentiment d'avoir tout fait depuis le début pour favoriser l'installation" de l'écosystème.


 

Toujours plus d'exigences

Dans cette tribune, le président de Bordeaux Métropole la façon dont il a favorisé son installation, régularisant après coup les occupations illégales de terrains.

"Darwin exige maintenant de maintenir une « ferme urbaine », installée sans titre sur un terrain qui ne lui appartient pas davantage. Mais que voulez-vous de plus ? s'agace Alain Juppé qui explique être prêt pour une ultime concession.

 

Je suis prêt à inclure ce terrain [sur lequel BMA souhaité réaliser des travaux de réseaux, ndlr] dans l’opération de mise à disposition que je propose à Darwin

 

Evacuation des tétrodons

Le président de Bordeaux métropole ajoute néanmoins poser des conditions : que Darwin s'engage à ne pas s'étendre au-delà du périmètre, ainsi que l'évacuation des tétrodons, anciens bungalows transformés en hébergement d'urgence. Alain Juppé exige également le "respect" de l'allée cavalière, qui passera dans le domaine public une fois les aménagements réalisés.
 

"Rapprocher les points de vue"


Alain Juppé termine sa tribune en demandant à Philippe Barre "un petit effort", afin de poursuivre la médiation ordonnée en début de semaine par le tribunal de Grande instance, afin de "rapprocher les points de vue".


"Personnalités parisiennes"

La tribune n'oublie pas par un petit tacle à la peopolisation du dossier, orchestrée par Phillipe Barre qui, selon Alain Juppé a choisi " de politiser le débat ou d’invoquer le soutien de personnalités parisiennes éminemment respectables mais dont je suis certain que très peu connaissent la réalité du dossier, un minimum de bonne foi et de bonne volonté permettrait d’apaiser des relations auxquelles [il] reste très attaché".



 

Sur le même sujet

La galère de locataires d'une tour de 11 étages avec un ascenseur en panne à Périgueux

Les + Lus