Bordeaux : les avocats toujours vent debout contre la réforme des retraites, les audiences sont reportées

Les avocats tournent le dos symboliquement au 'pouvoir" et maintiennent la pression sur le gouvernement / © Olivier Prax
Les avocats tournent le dos symboliquement au 'pouvoir" et maintiennent la pression sur le gouvernement / © Olivier Prax

Les avocats poursuivent leur mouvement de grève. Les robes noires s'opposent toujours à l'intégration de leur régime de retraite autonome dans le régime universel. Ce vendredi matin, à Bordeaux, ils ont manifesté à l'occasion de l'audience solennelle de la cour d'appel.

 

Par SP

Ils sont à la pointe de la contestation : depuis plusieurs semaines, les avocats multiplient les actions pour conserver l’autonomie de leur régime de retraite.

Ce vendredi 17 janvier, jour d’audience solennelle à la Cour d’Appel, ils se sont d'abord réunis devant le Palais de Justice à Bordeaux. Entre 200 et 300 robes noires massées sur les marches pour rappeler leur opposition au projet du gouvernement. 

Projet impensable pour la profession qui estime faire partie des grands perdants.   

Puis symboliquement, certains d'entre-eux ont assisté à la cérémonie, le dos tourné pour marquer leur désapprobation. Le barreau de Bordeaux ira "jusqu' au bout "martèle son bâtonnier.

Nous n’avons aucune réponse sur notre revendication légitime, la question du doublement de nos cotisations et la diminution de notre retraite de 1400 € à 1000 € n’est pas réglée, nous n’avons pas de réponse donc nous continuons à bloquer le service de la justice. Christophe Bayle, bâtonnier de Bordeaux.

Les avocats veulent sauver leur régime autonome acquis depuis 1954. Leur caisse de retraite de 2 milliards d’euros gérée par la caisse nationale des barreaux français. Et surtout, pour empêcher leurs cotisations de grimper de 14 à 28 %. 

Pour les grévistes, la réforme des retraites condamnerait plus de la moitié des cabinets à fermer. 

Le bâtonnier de Bordeaux livre un réquisitoire en règle : " On se fiche de nous "et cible le chef du gouvernement.
 

Puisque le gouvernement Monsieur Philippe n’entend que les professions qui bloquent et bien nous allons bloquer ! Les pilotes de ligne ont échappé au régime universel parce que Monsieur Philippe avait peur que les pilotes de ligne bloquent la France et bien nous aussi nous allons bloquer ! Christophe Bayle

 
Nous bloquerons le système jusqu'au bout préviennent les avocats du barreau de Bordeaux

La grève des avocats contre la réforme des retraites et ses conséquences 

Cette grève a des conséquences sur l'activité du tribunal, puisque toutes les audiences sont suspendues, y compris celle des Assises depuis jeudi 17 janvier. Les demandes de renvoi se multiplient. La permanence de l'aide juridictionnelle ne fonctionne pas. 

Pour le moment, la situation semble plutôt bien vécue par les magistrats et les greffiers qui ne montrent pas de signes d'exaspération. Ils s'attendent à une charge de travail supplémentaire préférant renvoyer les affaires plutôt que de juger sans défense. 
 
Les avocats bordelais poursuivent leur mouvement de grève contre la réforme des retraites jusqu'au vendredi 24 janvier inclus, jour de l’examen du projet de loi en conseil des ministres.
 

Sur le même sujet

Les + Lus