Bordeaux : C'est court mais c'est bon

Festival Européen du court Métrage / © ExtérieurNuit/Kedge
Festival Européen du court Métrage / © ExtérieurNuit/Kedge

Vendredi 29 mars à partir de 20:00 a lieu à l'UGC CinéCité de Bordeaux la remise des prix du Festival Européen du Court Métrage de Bordeaux. Un festival qui s'inscrit lui dans la longueur : c'est la 22e édition. Retour sur le succès d'un format de création cinéma souvent méconnu.

Par Emmanuelle Sorlier

Un festival au long cours


L'aventure a démarré en 1996. Une association étudiante émanant de Kedge Business School, Extérieur Nuit, lance un festival articulé autour du court métrage, un format de création cinéma qui peine à trouver des réseaux de distribution ou de médiatisation conséquents.

Et pourtant, le court métrage est souvent le point d'entrée, la première marche, des futurs grands noms de la réalisation comme de l'interprétation. Un passage obligé où la créativité, l'inventivité, la liberté artistique pallient souvent un cruel manque de moyens financiers. 

Après 22 ans d'existence, le festival est devenu européen et a gagné une aura certaine auprès de la profession.  Un pôle chargé de la sélection visionne près de 2 000 créations venues de toute l'Europe pour n'en retenir qu'une trentaine. Les films concourent dans 2 compétitions différentes :
  1. La compétition officielle
  2. La compétition Production Aquitaine
Les courts métrages sont soumis aux votes du jury professionnel, du jury étudiant, du jury SensCritique, du jury France 3 et du public

Le jury 2019


Jeunesse et enthousiasme s'allient dans la composition du jury professionnel qui regroupe cette année :

Camille Razat, que l'on a pu voir dans Rock'n Roll de Guillaume Canet, L'Amour est une fête de Cédric Anger ou encore Ami-Ami de Victor Saint-Macary :
 Pablo Pauly, remarqué dans Amour sur place ou à emporter d'Amelle Chabhi, De toutes nos forces de Nils Tavernier, Discount et Les Invisibles de Louis-Julien Petit, La Fille de Brest d'Emmanuelle Bercot, il a été nominé dans la catégorie meilleur espoir masculin aux Césars 2018 et a reçu le prix d'interprétation au Festival du film de Sarlat pour Patients de Grand Corps Malade. 
 Christophe Offenstein, réalisateur et directeur de la photographie : il a été nominé aux Césars de la meilleur photo pour Ne le dis à personne de Guillaume Canet et a reçu la fameuse compression pour la photo de Valley of love de Guillaume Nicloux. 
 

Quant au jury France 3, c'est Estelle Laurent-Dulac, coordinatrice de France 3 Noa qui remettra la prix de la création Aquitaine. France 3 NoA, qui a ouvert deux cases de courts métrages en janvier dernier, NoA Classes et NoA Lumières, a tenu à soutenir cette année encore l'équipe d'Extérieur Nuit.
Itw d'Estelle Laurent-Dulac, jury France 3 du festival européen du Court Métrage de Bordeaux / © France 3 Nouvelle-Aquitaine
Itw d'Estelle Laurent-Dulac, jury France 3 du festival européen du Court Métrage de Bordeaux / © France 3 Nouvelle-Aquitaine

Pour aller plus loin : interviews des jurés


La conférence de presse s'est tenue jeudi 28 mars dans un studio de France 3 Nouvelle-Aquitaine :
 
 

 

Palmarès 2019

Prix du Jury Professionnel : 
Bonobo de Zolel Aeschbacher 
Hello Emptiness de Louison Chambon

Prix du Jury de France 3  :
La Mort père et fils de Denis Walgenwitz et Winschluss

Prix du jury étudiant :
Nefta Football Club d'Yves Piat 
Simbiosis Carnal de Rocio Alvares

Prix du Jury du Sens Critique :
Nefta Football Club d'Yves Piat 
Hello Emptiness de Louison Chambon

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Recours du Conseil Départemental de Dordogne sur Beynac

Les + Lus