Bordeaux : la fin du sapin de Noël dans la ville fait des étincelles

Il n’y aura de sapin de Noël cette année à Bordeaux. "Un arbre mort" pour le nouveau maire écologiste. Pierre Hurmic va le remplacer par des spectacles vivants.

Le traditionnel sapin de Noël de la place Pey-Berland à Bordeaux
Le traditionnel sapin de Noël de la place Pey-Berland à Bordeaux © FTV
"Nous ne mettrons pas des arbres morts sur les places de la ville. Je garde le souvenir de cet arbre mort qu’on faisait venir tous les ans".
C'est une petite phrase qui peut paraître anecdotique mais qui suscite de nombreux commentaires depuis 24 heures. 

Lors de sa première conférence de presse de rentrée, le nouveau maire écologiste de Bordeaux a annoncé la couleur : les traditionnels sapins de Noël qui décorent les places lors des fêtes de fin d’année font désormais partie du passé.

"Ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation”, a expliqué Pierre Hurmic. L’élu a expliqué que l'installation de ces traditionnels sapins et l'inauguration des illuminations de Noël seraient remplacés par des "spectacles vivants". 

Le maire, qui avait décrété “l’état d’urgence climatique” au début de son mandat, en juillet dernier, souhaite végétaliser” plusieurs secteurs du centre-ville d’ici la fin de l’année, dont la place Pey Berland devant la cathédrale qui abrite le plus grand sapin. Pierre Hurmic veut créer une charte « des droits de l'arbre » et une réglementation de protection des arbres « qui sera adoptée d'ici la fin 2020 ». 

Sur la toile: "la fin de la magie de Noël " 

Cette décision du maire de Bordeaux, de mettre un terme à une tradition symbolique, est loin de faire l’unanimité et provoque de nombreuses réactions sur la toile.

Sur le compte Twitter des supporters des Girondins de Bordeaux, Julien ne cache pas sa déception.
   

Nombreuses réactions dans l'opposition 

Les propos de Pierre Hurmic font réagir les Bordelais et les personnalités politiques notamment dans l'opposition.

Fabien Robert, l’ancien premier adjoint à la mairie, a fait part de sa déception sur Twitter avec un « Bordeaux, ville triste ». L'opposant MoDem veut défendre l'arbre de Noël et lance une pétition sur change.org, « pour le maintien de ce sapin, symbole de tradition, de fête et de magie pour les petits comme les grands. Nous ne voulons pas que Bordeaux devienne une ville triste, en particulier lors des fêtes de fin d’année. »
  De même pour une ancienne élue de Bordeaux qui trouve cette décision « ridicule et caricaturale ». Elizabeth Touton a notamment ajouté : « Ce sapin faisait la joie des enfants et aucun “spectacle vivant” ne reflétera aussi bien la magie de Noël. » 

Pour le président de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand, « le sapin de Noël comme le Tour de France sont des traditions qui nous unissent ». L'ancien ministre de droite déplore la perte d’une « tradition »  et fait référence à une autre annonce qui a fait débat quelques jours plus tôt, après les critiques du nouveau maire EELV de Lyon Grégory Doucet à l'encontre du Tour de France, rendez-vous  qu'il juge « machiste » et « pas écoresponsable. »
Réponse de l'intéressé Pierre Hurmic qui ne modifiera pas pour autant son choix car son équipe tient à privilégier le vivant : il constate ironique que personne ne commente les trente mesures annoncées lors de cette même conférence et qui concerne la vie des Bordelais. 

Je suis sidéré par la violence des attaques dont je suis l'objet pour cette histoire symbolique d'un arbre en disant on ne veut plus d'arbres coupés mais nous restituerons aux Bordelais la magie de Noël qu'ils attendent "

Pierre Hurmic - maire écologiste de Bordeaux -

La réaction de Pierre Hurmic sur notre plateau de "Dimanche en politique" répond à la polémique sur le sapin de Noël ►

la réaction de Pierre Hurmic à la polémique sur le sapin de Noël
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique polémique société noël