Bordeaux veut devenir la 1ere ville sans mégot de France

© EcoMegot
© EcoMegot

La ville de Bordeaux vient d'installer une cinquantaine de bornes à mégots dans le quartier Bastide, sur la rive droite. Un test grandeur nature avant de généraliser l'opération dans toute la ville. 200 millions de bouts de cigarettes y seraient jetés chaque année. 

Par CA

On trouvera des bornes à chaque station du tram A et sur les voies publiques les plus fréquentées dans ce quartier bordelais de la Bastide.

Plus d'excuse pour jeter son mégot par terre avec son filtre en acétate de cellulose ultra pollueur. Saviez-vous qu'il contient 2500 composants chimiques ? Et que ces composants se retrouvent dans les sols, les sous-sols, les rivières et les océans ?

La ville de Bordeaux a donc décidé de s'attaquer au problème via la jeune société EcoMégot. Lancée en 2016, elle s'est spécialisée dans la collecte et le recyclage des mégots de cigarette. Elle travaille déjà avec de grosses entreprises comme C Discount en Gironde ou Digital Campus où évoluent 1400 étudiants.

© EcoMegot
© EcoMegot


Elle vend ses bornes 200 ou 300 euros et propose un ramassage hebdomadaire pour un tarif moyen de 40 euros par mois. 

A Bordeaux, l'objectif, d'ici trois ans, est d'arriver à installer 800 bornes réparties à travers les quartiers les plus fréquentés.

La collecte s'effectue à vélo et les mégots sont ensuite recyclés en matière plastique. 

Regardez le reportage de Jean-François Géa et SylvienTuscq-Mounet :

Bordeaux veut devenir la première ville sans mégot de France


Sur le même sujet

Châtellerault : garde à vue prolongée pour la mère après la mort de sa fille d’un mois et demi

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés